Une récente étude montre que la majorité des utilisateurs de Twitter sont majoritairement en contact avec des personnes qui partagent les mêmes opinions qu'eux. Ils appellent cela des « chambres d'écho ».

Les utilisateurs de Twitter sont en grande majorité enfermés dans des bulles d’opinions politiques, a montré une étude scientifique de trois chercheurs finlandais et un chercheur qatari, publiée le 19 février 2018. Ils ont étudié 2,5 milliards de tweets sur une période de 8 années émis par des utilisateurs aux États-Unis, qui échangent régulièrement sur des sujets politiques comme la régulation des armes à feu, l’avortement ou encore Barack Obama.

Obama et son Blackberry.
CC Pete Souza

Ils ont classé les internautes politisés en trois catégories :

  • Les utilisateurs partisans : ils ne partagent et consomment que des informations d’un bord politique
  • Les utilisateurs bipartisans : ils produisent des contenus des deux bords
  • Les « gardiens » : ils consomment des contenus des deux côtés de l’échiquier politique, mais n’en produisent que d’un seul bord

Le retweet favorise la polarisation

Les chercheurs ont ensuite montré la manière dont ces internautes étaient coincés dans des « chambres d’écho », qu’ils définissent comme la situation dans laquelle ils «  entendent leur propre voix » ou encore « consomment des contenus en rapport avec leur propre point de vue ». En somme, cela revient à partager des informations, articles ou arguments avec des gens qui pensent comme vous.

Les résultats de l’étude sont clairs : lorsqu’il s’agit de sujets politiques, les internautes parlent à leurs chambres d’écho. Ci-dessous, un schéma (en jaune les Républicains, en gris les Démocrates) qui montre la polarisation du débat sur Twitter selon les thèmes des armes à feu, d’Obama et de l’avortement.

Capture d’écran Arxiv

À titre de comparaison, on voit que lorsqu’il s’agit de thèmes peu politiques comme la série Game of Thrones et l’appréciation de la bonne bouffe, les couleurs sont mélangées :

Capture d’écran Arxiv

Les quatre chercheurs en ont conclu qu’il existe bien des « chambres d’écho politiques », et qu’elles sont renforcées lorsque l’on s’intéresse à des réseaux sociaux avec la fonctionnalité « retweet ».

Des solutions pour sortir de votre bulle

Si vous souhaitez vous extirper de ces bulles créées par les réseaux sociaux, il existe des solutions — même si elles ne seront pas parfaites. Il y a ainsi des applications et des extensions que vous pouvez installer pour observer ce qu’il se passe en dehors de vos « chambres d’écho ».

Par exemple, le Wall Street Journal a créé le module Blue Feed, Red Feed, un algorithme qui permet aux Américains d’observer à quoi ressemblent les profils Facebook d’internautes plutôt de gauche ou internautes plutôt de droite. Le site Unfiltered.news permet également d’avoir une vision d’ensemble des sujets discutés dans le monde en ce moment, basé sur une agrégation des thèmes couverts dans Google Actu à travers le globe.

Partager sur les réseaux sociaux