Après avoir revu ses règles de fonctionnement, Twitter vise les comptes qui pratiquent le tweetdecking sur sa plateforme. Le réseau social a suspendu des comptes qui s'organisent sur TweetDeck pour orchestrer des retweets en masse.

Twitter a décidé de sévir, fin février 2018, contre les bots et le phénomène du spam. Le réseau social a annoncé de nouvelles règles de fonctionnement, qui concernent notamment son application TweetDeck, ainsi que son interface de programmation applicative (API).

Twitter entend ainsi interdire la publication de contenus similaires à partir de plusieurs comptes — les programmes utilisant Twitter ne permettent plus cette option. Quant aux applications qui utilisent l’API Twitter, elles ne permettent plus aux internautes d’aimer, de retweeter ou de suivre une personne depuis des comptes différents en même temps.

Désormais, l’entreprise est passée à l’action et vient de suspendre certains comptes particulièrement suivis — on parle de millions d’abonnés pour une poignée d’entre eux.

Twitter / Atsushi Nakamichi

Vol et vente de tweets

Ces comptes sont connus pour leur pratique du « tweetdecking », organisée sur TweetDeck au sein de groupes secrets. Elle consiste à vendre des retweets pour de l’argent, afin de fabriquer de toutes pièces la popularité des tweets concernés. La pratique peut aussi passer par le vol de tweets (sans créditer l’auteur original) afin de gagner des abonnés.

Sollicité par The Verge, un porte-parole de l’entreprise a renvoyé vers les nouvelles règles de fonctionnement de Twitter, qui précisent que les contrevenants s’exposent à la suspension temporaire ou définitive de leur compte.

L’année dernière, une étude a mis en évidence le fait que les utilisateurs les plus influents de Twitter ont tendance à se comporter comme des bots — ils représentent près de 15 % des membres de la plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux