Dans cinq jours, Samsung lèvera le voile sur ses Galaxy S9 et Galaxy S9+. En attendant, on fait le point sur les nombreuses indiscrétions permettant d'en dessiner les contours.

La fin de semaine sera rythmée par la conférence de Samsung organisée dans le cadre du Mobile World Congress 2018 et à l’occasion de laquelle le constructeur coréen lèvera le voile sur son Galaxy S9 et sa déclinaison S9+. Ces derniers mois, plusieurs rumeurs ont alimenté les internets, permettant de découvrir les spécificités du flagship avant l’heure.

Comme l’a teasé Samsung, l’accent sera mis sur les fonctionnalités liées à la photo et à la vidéo avec une caméra réimaginée. Une réponse à certaines critiques formulées contre le S8, qui n’avait pas changé grand-chose par rapport au S7. En attendant le 25 février, faisons le point.

Un design sage

A priori, le S9 devrait grandement ressembler au S8 d’un point de vue design et personne ne s’en étonnera au regard de la réussite esthétique du smartphone Android phare de 2017. On retrouvera donc un écran SuperAMOLED QHD borderless de 5,8 pouces sur le S9 (6,2 sur le S9+) avec un ratio spécial de 18.5:9 (2960 x 1440 pixels). Certifié IP68, le flagship survivra à une séance de plongée de trente minutes à 1,5 mètre de profondeur.

En revanche, le capteur d’empreinte digitale sera déplacé sous le capteur photo, améliorant l’ergonomie par rapport au S8, où il prend place à la droite dudit capteur. Contrairement à Apple, Samsung n’abandonnera toujours pas le port Jack et renforcera la partie audio en ajoutant un deuxième haut-parleur pour un rendu stéréo.

Des caractéristiques premium

Dans les entrailles du S9 et du S9+ se nicheront des composants dernière génération, à commencer par la puce Qualcomm Snapdragon 845 ou l’alternative maison Exynos 9810 (selon les marchés). Revendiquant tous deux 64 Go en capacité de stockage, le S9 et le S9+ se différencieront sur la RAM : 4 Go pour le petit, 6 pour le plus gros. Et aussi sur la batterie : 3 000 mAh pour le premier, 3 500 pour le second. Bien évidemment, ils seront compatibles avec le chargement sans-fil et la charge rapide.

Le tout permettra de faire tourner Android Oreo 8.0 et la surcouche Samsung Experience 9.0 sans problème et avec une autonomie très confortable.

« Caméra réimaginée  »

À défaut de révolutionner le reste, Samsung mettra cette année le paquet sur l’expérience caméra. Pour commencer, le S9+ arborera un double capteur positionné à la verticale (à l’instar de l’iPhone X), toujours au centre de la partie arrière.

Concernant le S9, on évoque un capteur de 12 millions de pixels avec une ouverture capable de switcher entre f/1,5 et f/2,4 (contre f/1.7 pour le S8). Une évolution qui permettra de mieux s’accommoder aux différentes variations de lumière, que ce soit pour augmenter la profondeur de champ en haute lumière ou la qualité en cas de faible éclairage. Sur le S9+, il semblerait qu’un seul capteur soit flanqué de cette caractéristique, l’autre se contentant d’une ouverture fixe de f/2,4.

Dans tous les cas, les S9 et S9+ pourront capturer des vidéos en 4K (et jusqu’à 960 fps !) et bénéficier d’une stabilisation optique et d’un autofocus performant et rapide.

Du côté du capteur situé à l’avant, on reste sur du 8 millions de pixels avec une ouverture à f/1,7, un autofocus et un scanner d’iris. La reconnaissance faciale sera de la partie et on parle aussi de l’arrivée des emojis 3D, l’équivalent des Animojis d’Apple.

Disponibilité

Les précommandes des S9 et S9+ devraient débuter dès le 25 févier pour un lancement le 8 mars prochain avec trois coloris au programme (Midnight Black, Coral Blue et Lilac Purple). Les prix devraient être les mêmes que ceux du S8 à sa sortie — si ce n’est un peu plus cher.

Partager sur les réseaux sociaux