Telegram n'est plus sur l'App Store d'Apple. Les raisons ont été évoquées par Pavel Durov.

Si l’on cherche l’application de messagerie sécurisée Telegram sur l’App Store pour iPhone, on se retrouve le premier février avec une application de fond d’écran et un quotidien régional américain. Le service imaginé par le libertarien Pavel Durov est aux abonnés absents. Censure ? Géopolitique ? Pas exactement.

Telegram ?

Il semblerait plus simplement que l’application Telegram ait eu un problème encore non détaillé par les équipes, qui contrevient effectivement aux règles de publication dictées par Apple. « Du contenu inapproprié est envoyé à nos utilisateurs  », affirme Pavel Durov sur son compte Twitter qui reprend le message sibyllin de la compagnie américaine. Cela dit, son message n’est pas paniqué et Durov affirme même que ses équipes travaillent à la résolution du problème — ce qui signifie en creux qu’il existe bel et bien : « Dès que nous aurons mis en place les protections nécessaires, les applications seront de nouveau disponibles sur l’App Store ».

D’après TechCrunch, la piste la plus probable serait l’absence de mécanique pour éviter aux utilisateurs d’avoir du contenu inapproprié dans leurs conversations ou dans l’application. Apple demande en effet que les applications aient des garde-fou contre les contenus « offensants », notamment un système de filtrage, un système pour signaler des contenus, un autre pour bloquer des utilisateurs qui ne respectent pas les règles de l’application et enfin, une interface claire pour laisser aux utilisateurs la possibilité de contacter les développeurs. Cela empêche la propagation de contenu indésirable.

De son côté, Telegram est en plein lancement d’une application nommée Telegram X, qui est une version améliorée de Telegram. Elle pourrait, à terme, remplacer la précédente version — son fonctionnement central ne change pas, mais son architecture est plus légère et son expérience utilisateur a été refaite. Elle est téléchargeable sur Android. Cela dit, il vaut peut-être mieux se tourner vers Signal.

Partager sur les réseaux sociaux