Face au mécontentement d'une partie de ses clients, Apple a publié un communiqué qui revient sur le bridage volontaire de certains iPhone pour préserver leur batterie. L'entreprise présente ses excuses et promet des mesures pour regagner la confiance de ses utilisateurs.

« Nous savons que certains d’entre vous se sentent déçus par Apple. Nous vous présentons nos excuses ». Après avoir admis le bridage du processeur de certains modèles d’iPhone particulièrement sollicités pour préserver la longévité de leur batterie, Apple a présenté, ce 28 décembre, ses regrets sur cette crise de confiance avec le public.

Dans un long message publié sur son site, la firme à la pomme se livre à un mea culpa : « Nous n’avons jamais — et ne ferions jamais — quoi que ce soit pour réduire intentionnellement la durée de vie d’un produit Apple ou diminuer l’expérience utilisateur pour mieux vendre nos produits. »

En plus d’un petit topo sur le fonctionnement des batteries et leur usure, Apple précise surtout avoir commencé à recourir à cette pratique il y a près d’un an, sur iOS 10.2.1, pour les iPhone 6, 6 Plus, 6s, 6s Plus et SE. Avant de l’étendre aux iPhone 7 et 7 Plus sur iOS 11.2.

iphone-6s
CC Kārlis Dambrāns

Des batteries à prix réduit

Consciente qu’il lui faut convaincre ses clients désormais méfiants, l’entreprise — poursuivie en justice dans différents pays pour cette affaire, dont en France pour délit  « d’obsolescence programmée » — indique en outre qu’elle diminue le prix des batteries de remplacement (hors garantie) de 50 dollars, pour passer de 79 $ à 29 $. Le changement concerne tous les possesseurs d’un iPhone 6 ou des modèles suivants.

Enfin, Apple annonce une mise à jour logiciel, début 2018, qui offrira « plus de visibilité aux utilisateurs sur la santé de leur batterie d’iPhone pour qu’ils puissent voir eux-mêmes si son état influe sur ses performances.  »

Partager sur les réseaux sociaux