Au mois d’octobre, la consultation mobile d’Internet a devancé les usages sur ordinateur fixe. Une première mondiale aidée par les efforts de Google en la matière.

C’est une première dans la compétition entre appareils mobiles (tablette, smartphone) et postes fixes : au mois d’octobre, 51,3% de l’utilisation mondiale d’Internet s’est faite sur mobile contre 48,7% sur ordinateur, selon StatCounter, une entreprise de mesure d’audience web.

La consultation fixe toujours majoritaire aux États-Unis

La consultation mobile atteint son record depuis qu’elle a débuté sa progression constante en 2009. Les chiffres relevés par StatCounter révèlent des spécificités locales assez marquées. Ainsi, la consultation sur poste fixe reste majoritaire aux États-Unis (58%), au Royaume-Uni (55,6%) et en Australie (55,1%) tandis qu’en Inde plus de 75% des accès se font sur mobile.

gmx-mobile

Les efforts déployés par Google depuis plusieurs années ne sont pas étrangers à cette évolution. Depuis avril 2015, les sites responsive apparaissent systématiquement devant leurs concurrents moins à la pointe dans les résultats de recherche Google. L’entreprise, qui privilégie aussi l’optimisation de son moteur de recherche mobile à son outil de bureau, encourage ouvertement les professionnels à adopter ce virage : « Saviez-vous que neuf personnes sur dix quittent un site mobile s’ils ne trouvent pas immédiatement ce qu’ils cherchent? […] Vos clients passent leur temps en ligne. Dès qu’ils recherchent une information ou le magasin le plus proche, ils utilisent le premier appareil à portée de main. En moyenne, on consulte son téléphone 150 fois par jour et la majorité des recherches se fait sur téléphone plutôt que sur ordinateur. »

Reste à savoir si la tendance d’octobre se confirmera dans les semaines qui suivent ou s’il s’agit d’une performance mensuelle isolée.

Source : Numerama

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.