En désaccord avec une décision de justice sur la vérification d’âge, Pornhub et ses autres sites ont bloqué leur accès au Texas. C’est le résultat d’un bras de fer entre l’entreprise et plusieurs États américains.

Au Texas, les recherches Google pour un VPN ont soudainement explosé. La raison ? La pornographie. Pornhub a effectivement décidé, le 15 mars 2024, de bloquer l’accès à son site web aux habitants du Texas. Cela concerne toutes les plateformes du groupe — RedPorn, Youporn, Brazzers.

Ce blocage fait suite à une décision de justice dans cet État américain, qui impose désormais aux sites comme Pornhub de vérifier l’âge des personnes qui se connectent. L’entreprise s’oppose vivement à cette politique, au point d’avoir ajouté un long message à son blocage.

Pornhub est fâché avec les États américains sur la vérification d’âge

La revendication de Pornhub est la suivante : « Non seulement cette mesure empiète sur les droits des adultes à accéder à des discours protégés, mais elle échoue à l’examen strict en employant le moyen le moins efficace et pourtant le plus restrictif pour atteindre l’objectif déclaré du Texas de protéger prétendument les mineurs. » Avant d’ajouter : « Alors que la sécurité et la conformité sont au premier plan de notre mission, fournir une identification chaque fois que vous souhaitez visiter une plateforme pour adultes n’est pas une solution efficace pour protéger les utilisateurs en ligne et, en fait, mettra les mineurs et votre vie privée en danger. »

Le message affiché par Pornhub au Texas.
Le message affiché par Pornhub au Texas.

Ce n’est pas la première fois que Pornhub procède ainsi. Aux États-Unis, la plateforme a bloqué son accès et posté ce message d’accueil en Arkansas, dans le Mississippi et le Montana, en Caroline du Nord, dans le Utah et en Virginie, en raison de lois de vérification similaires. Il n’y a qu’un seul État, la Louisiane, où Pornhub a respecté la nouvelle loi et mis en place un système fort de vérification, via un portemonnaie appelé LA Wallet App.

Mais si l’entreprise n’a plus suivi cette règle ensuite, c’est parce qu’elle n’était pas contente du résultat quant au nombre de visites : « Depuis lors, notre trafic en Louisiane a chuté d’environ 80 % », disait un communiqué. « Ces personnes n’ont pas cessé de chercher du porno. Ils ont simplement migré vers d’autres coins d’Internet qui ne vérifient pas l’âge, qui ne respectent pas la loi, qui ne prennent pas la sécurité des utilisateurs au sérieux et qui, souvent, ne modèrent même pas le contenu. »

La question s’est posée en France en des termes légèrement différents. Depuis 2020, une loi oblige les sites pornographiques à mettre en place un système de vérification d’âge fort et valide. Mais il y a un écueil : cette loi ne précise pas quel système. Plusieurs plateformes n’ont tout simplement rien mis en place. Celles-ci ont failli être bloquées par la justice justice en 2023, comme Pornhub et Xhamster, mais la décision du tribunal ne s’est finalement pas soldée par un blocage (pour l’instant). Mais la question de l’accès à ces sites, et de la protection des mineurs, n’est donc toujours pas réglée, puisque les plateformes restent en statu quo à l’heure actuelle.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !