Mistral, le concurrent français d’OpenAI, vient de lancer « Le Chat », un service de discussion avec une IA comparable à ChatGPT ou Google Gemini. Il s’appuie sur le nouveau modèle de langage Mistral Large, annoncé simultanément.

Connu pour ses modèles de langage concurrents à ceux d’OpenAI et de Google, le français Mistral annonce le 26 février « Le Chat », un concurrent de ChatGPT conçu sur son modèle de langage Mistral Large, annoncé le même jour.

Avec Le Chat (qu’on peut déjà tester), Mistral ne rêve pas (encore) de devenir un service utilisé par des millions de personnes mais souhaite proposer une démonstration de son modèle de langage, pour convaincre celles et ceux qui n’ont pas envie de télécharger plusieurs dizaines de gigaoctets pour le faire tourner localement. Le Chat est d’ores et déjà accessible en bêta.

Une fois inscrit sur Le Chat, trois versions du modèle de langage Mistral sont disponibles à l’essai. Large, qui est le plus polyvalent. Mais aussi Next (une version « brève et concise ») et Small.

Le tweet d'Arthur Mensch
Le tweet d’Arthur Mensch, CEO de Mistral. // Source : X

Mistral Large, un modèle presque au niveau de GPT-4 ?

À en croire le billet de blog publié par Mistral, le modèle de langage Mistral Large n’a rien à envier à ses concurrents. Seul GPT-4 fait mieux, en attendant de découvrir les mesures de Gemini Ultra, le dernier LLM de Google seulement accessibles aux abonnés payants Google One. Mistral ne vise pas vraiment le grand public avec cette proposition, mais plutôt les entreprises en quête d’un LLM pour créer leurs propres services.

C’est la première fois que Mistral lance un très grand modèle de langage, après s’être concentré sur des versions plus légères. Mistral Large n’est d’ailleurs pas open source.

Mistral Large est le deuxième meilleur modèle de langage pour interpréter du texte selon son créateur.
Mistral Large est le deuxième meilleur modèle de langage pour interpréter du texte selon son créateur. // Source : Mistral

Comme OpenAI, Mistral mise sur Microsoft pour parler aux entreprises. Les abonnés Azure (la plateforme cloud de Microsoft) pourront choisir entre GPT-4 et Mistral, en fonction de leurs préférences. Mistral proposera aussi son LLM sur La Plateforme, son propre service d’hébergement européen. Ce partenariat avec Microsoft marque un tournant pour l’entreprise française, qui gagne sérieusement en crédibilité en sortant de son indépendance. Elle espère que les prix de Mistral Large, plus abordables que ceux de GPT-4, conduiront plusieurs acteurs européens à faire le choix d’un acteur français.

Selon le Financial Times, Microsoft est désormais un investisseur minoritaire de Mistral. L’entreprise de Satya Nadella réplique la même stratégie qu’avec OpenAI, en investissant drastiquement dans les startups de l’IA pour être pionnière à tous les niveaux.

Évidemment, Mistral Large parle français, anglais, espagnol, allemand et italien, couramment selon l’entreprise. Son billet de blog présente plusieurs tests réalisés en interne, afin de donner des indications sur son potentiel.

L'interface de Le Chat.
L’interface de Le Chat. // Source : Numerama

Le Chat, un outil démonstratif plutôt qu’un concurrent de ChatGPT

Et le rôle de Le Chat dans tout ça ? Il faut le voir comme un moyen facile d’accéder aux modèles de langage de Mistral, pour se faire son propre avis. En l’état, Mistral ne semble pas ambitionner de devenir l’hébergeur d’un service grand public, même si Le Chat pourrait un jour prendre cette trajectoire. La version bêta lancée le 26 février ne peut pas accéder à Internet.

« Le Chat est une démonstration de nos modèles, qui sont un peu le moteur de ce genre d’applications d’intelligence artificielle générative. L’objectif est également de montrer aux entreprises ce qu’elles peuvent construire avec » explique Arthur Mensch, le CEO de Mistral, dans une interview au Monde.

Exemple d'une conversation avec Le Chat de Mistral.
Exemple d’une conversation avec Le Chat de Mistral. // Source : Numerama

Victime de son succès, Le Chat est tombé en panne dans les 10 minutes qui ont suivi son lancement. Numerama a eu le temps de lui poser une question (« qu’est-ce que tu sais du lancement de Le Chat par Mistral AI »), puis Le Chat s’est interrompu. La première réponse affichée était claire, avec une présentation sous la forme d’une bullet list, comme ChatGPT le fait si bien. Le service est revenu à la vie aux alentours de 16h40.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !