C’est à New York, dans l’Apple Store de la 5ᵉ avenue, que Tim Cook et une délégation californienne se sont rendus pour lancer les ventes de l’Apple Vision Pro. C’est aussi dans cet Apple Store que Numerama avait prévu d’aller à la rencontre des premiers acheteurs du produit, avant d’en ramener un en France. On vous raconte cette journée particulière.

Peu importe le succès du Vision Pro, le 2 février 2024 est à tout jamais une journée historique pour Apple.

Presque 13 ans après avoir pris la tête du géant californien, Tim Cook joue son héritage avec ce produit aussi ambitieux que différent des précédents succès de la marque. L’Apple Vision Pro se porte sur le visage, utilise des caméras et des écrans pour répliquer la réalité et ambitionne de faire passer l’informatique de la 2D à la 3D. Il s’agit du second lancement majeur sous l’ère Cook, après l’Apple Watch, que certains qualifient à tort ou à raison de dernier projet de Steve Jobs. Le Vision Pro, lui, ne peut être associé qu’à son successeur.

Huit mois après avoir essayé le Vision Pro en avant-première, Numerama est désormais propriétaire d’un « ordinateur spatial » Apple. C’est à New York que nous avons fait l’acquisition d’un Vision Pro, dans le magasin choisi par Tim Cook et plusieurs grands responsables d’Apple pour lancer le produit. Reportage.

Une ambiance digne des grands jours

Un peu plus de 16 ans après l’iPhone, le lancement du 2 février 2024 avait des airs de 2007.

Si de nombreux Apple Store américains n’ont pas rencontré de grandes affluences, celui de la 5th Avenue, connu pour son cube en verre, était le théâtre d’un grand lancement comme seul Apple sait les faire. À 7h30, une demi-heure avant l’ouverture, plusieurs centaines de personnes faisaient la queue. Certains venaient récupérer une commande, d’autres essayer le Vision Pro. Parmi elles, au moins une quinzaine de Français qui ont traversé l’Atlantique pour visiter New York et ramener un Vision Pro. Pour rappel, le produit sera disponible « j’espère très bientôt » en France, comme Tim Cook l’a déclaré à Numerama. Le 2 février, seuls les États-Unis sont concernés.

Le monde à l'entrée de l'Apple Store, redécoré pour l'occasion.
Le monde à l’entrée de l’Apple Store, redécoré pour l’occasion. // Source : Numerama

Quelques minutes plus tard, Tim Cook, Greg Joswiak et d’autres hauts responsables d’Apple sont arrivés. Il y avait des indices : plusieurs médias étaient présents pour assister au lancement, alors que le cube en verre avait reçu des travaux la veille pour accueillir un Vision Pro géant. Évidemment, il n’en fallait pas plus pour exciter les personnes dans la file d’attente, toutes ravies de découvrir qu’Apple avait choisi leur magasin pour son grand lancement.

Pour Tim Cook, la pression sur ce lancement est grande.
Pour Tim Cook, la pression sur ce lancement est grande. // Source : Numerama

À 8 heures, après un compte à rebours et des applaudissements emblématiques des lancements américains, les premiers clients sont entrés dans le magasin. Pendant un peu plus d’une heure, Tim Cook a multiplié les selfies (on se demande vraiment comment il fait pour ne pas en avoir marre), d’abord à l’entrée de la boutique, puis à l’intérieur. Le patron d’Apple a mouillé la chemise pour ce qui sera probablement son ultime grand lancement à la tête d’Apple, en répétant régulièrement aux acheteurs qu’ils allaient « adorer le produit ». Le contraire aurait été étonnant.

À l’intérieur de son Apple Store, la marque californienne a complètement réaménagé l’espace. Des canapés remplacent les tables pour que les curieux puissent s’assoir pendant leur découverte du Vision Pro, ce qui prouve à quel point Apple y croit. À certains endroits, on peut observer le produit et prendre rendez-vous pour l’essayer (il y avait au moins un jour d’attente dès 8h30). Puisque le Vision Pro permet de se déplacer pendant qu’on le porte, il a aussi transformé l’Apple Store en un endroit étrange où l’on croise des personnes casquées en train de se déplacer, sans savoir ce qu’elles voient.

Dans quelques années, ce type d'image sera-t-il normal ?
Dans quelques années, ce type d’image sera-t-il normal ? // Source : Numerama

Quoiqu’il en soit, l’ambiance à l’intérieur de l’Apple Store de New York était électrique et donnait presque l’impression que le Vision Pro se dirigeait vers le succès espéré par Apple. Il n’y avait pas que des développeurs sur place, mais aussi de simples fans de tech, des personnes qui imaginent le produit comme un remplaçant de la télé ou des professionnels qui imaginent des besoins spécifiques. Évidemment, il faudra maintenant voir si Apple réussit à convaincre plus largement. Le Vision Pro ne peut pas être un produit de niche, comme les autres casques de réalité virtuelle.

Tim Cook avec les premiers clients du Vision Pro, pour leur expliquer le produit.
Tim Cook avec les premiers clients du Vision Pro, pour leur expliquer le produit. // Source : Numerama

Numerama a acheté un Apple Vision Pro

Évidemment, Numerama ne pouvait pas se contenter de ce reportage et repartir les mains dans les poches. Afin de vous proposer plusieurs articles et un long test du Vision Pro (et des surprises, pour les Français qui rêvent de l’essayer 🤫), nous avons décidé d’acheter l’ordinateur spatial d’Apple. C’est la configuration de base, avec 256 Go de stockage, qui est désormais en notre possession.

Deux expériences d’achat étaient proposées par Apple :

  • Une configuration complète, avec la mesure du visage et un essai de 30 minutes.
  • Un simple retrait, avec une configuration à la maison.

Initialement, la première option était notre objectif. Malheureusement, les vendeurs étaient trop débordés et incitaient un maximum de personnes à se contenter d’un retrait. Tant pis pour la démo.

Le Vision Pro en test sur Numerama, c'est pour bientôt.
Le Vision Pro en test sur Numerama, c’est pour bientôt. // Source : Numerama

Cet article a été écrit avec l’Apple Vision Pro sur le visage, après un premier essai d’environ deux heures. Il y a beaucoup à dire sur le produit, mais d’autres articles arrivent (en plus d’une vidéo). En attendant, vous pouvez retrouver nos premières impressions sur Twitter. Une seule indication : il est probable que l’on recommence les mesures du visage, puisque les élastiques choisis sont un peu trop petits. Le reste est globalement bluffant.

Sur Twitter, le test en temps réel du Vision Pro.
Sur Twitter, le test en temps réel du Vision Pro. // Source : Twitter / X

Après le Mac, l’iPod ou l’iPhone, Apple va-t-il encore changer le monde avec sa nouvelle catégorie Vision ? Une question à laquelle Numerama tentera de répondre dans les prochains jours, même s’il faudra sans doute plusieurs années pour juger le pari de Tim Cook.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !