D’après les outils de mesure de Similarweb, le trafic mondial de ChatGPT a diminué de 9,7 % en juin 2023. C’est la première fois que le service d’OpenAI enregistre une baisse, après avoir fortement progressé tous les mois depuis son lancement.

L’intelligence artificielle génératrice intéresse-t-elle moins qu’il y a quelques mois ? Après avoir été le principal sujet de discussion du monde de la tech au début de l’année 2023, cette révolution technologique annoncée semble moins passionner les foules qu’à ses débuts.

Son développement avance toujours aussi vite et les nouveautés continuent de fleurir, mais les utilisateurs qui s’y connectent chaque mois seraient moins nombreux qu’auparavant. Selon Similarweb, qui publie ses données le 3 juillet 2023, le trafic de ChatGPT a connu une baisse de 9,7 % en juin 2023, pour 5,7 % d’utilisateurs uniques en moins.

Les chiffres de l'utilisation des agents conversationnels selon Similarweb. Juin 2023 a marqué un ralentissement pour toute l'industrie.
Les chiffres de l’utilisation des agents conversationnels selon Similarweb. Juin 2023 a marqué un ralentissement pour toute l’industrie. // Source : Similarweb

ChatGPT est-il moins sexy ?

S’il est mondialement en tête des services proposant une IA génératrice (Google Bard est encore très loin, même s’il est encore en croissance), ChatGPT n’attire plus autant de curieux. Le service retombe à un niveau de fréquentation équivalent à celui qu’il avait en mars 2023, alors qu’il avait grandement progressé depuis. Son audience reste tout de même énorme, avec 1,5 milliard de connexions.

Faut-il en conclure que ChatGPT n’était qu’un phénomène de mode ? Ce n’est pas forcément la bonne manière de voir les choses, puisque ChatGPT n’a jamais été conçu pour remplacer Google ou un autre service grand public. ChatGPT a profité d’une importante mise en avant ces derniers mois. Cependant, l’absence de nouveautés majeures en juin 2023 et l’intégration progressive d’IA génératrices, souvent basées sur GPT-4, à d’autres services, rend l’utilisation de ChatGPT plus dispensable. Cette baisse ne serait grave que si OpenAI faisait tout pour faire parler de ChatGPT, mais ce n’est pas le cas.

ChatGPT a proposé spontanément le mot « harmonisme » pour définir une possible nouvelle religion. // Source : Capture d'écran Numerama
Une conversation avec ChatGPT. // Source : Capture d’écran Numerama

Faut-il s’attendre à une baisse de plus en plus grande ces prochains mois ? Cet été, il est probable que la chute continue. Ensuite, l’arrivée de nouveautés majeures et des annonces tech pourraient relancer l’intérêt du grand public pour ChatGPT. Cette chute marque la fin de la hype du lancement, mais ne marque aucunement celle de la fin des IA génératrices, toujours en vogue.

Pour beaucoup d’entreprises tech, comme Apple, l’IA génératrice ne doit pas être le produit, mais une technologie intégrée au produit. Cette approche, si elle est progressivement adoptée par le reste de l’industrie, pourrait voir les chatbot comme ChatGPT basculer au second plan, sans pour autant réduire notre usage des technologies qui l’aliment.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !