En attendant la sortie du Vision Pro en 2024, Apple permet aux développeurs d’émuler visionOS, le système d’exploitation du casque, sur leurs Mac. La première version bêta de visionOS 1.0 dévoile quelques informations sur l’ordinateur spatial.

Depuis le 21 juin, les développeurs peuvent commencer à travailler sur des applications à destination du casque Apple Vision Pro, dont la sortie est prévue pour début 2024. Apple a mis en ligne le SDK (Software Development Kit) du casque, qui contient toutes les ressources nécessaires pour que les développeurs puissent fabriquer des applications spatiales, en 3D. Un premier pas avant le début de sessions d’essai le mois prochain, suivies du lancement d’une version expérimentale du casque, réservée aux développeurs, pour qu’ils puissent commencer à essayer leurs applications pour de vrai.

Sur son site développeur, Apple propose de télécharger un simulateur de visionOS, qui s’installe sous la forme d’une extension de Xcode, son logiciel de développement. En l’installant sur un Mac, on peut donc jouer avec le système d’exploitation du casque, en attendant de pouvoir l’utiliser en vrai.

Forcément, visionOS rend moins bien sur Mac

Début juin, Numerama avait eu l’opportunité d’essayer le casque Apple Vision Pro en avant-première.

Sans surprise, l’expérience de virtualisation proposée par Apple est moins spectaculaire que l’essai du casque en lui-même, puisque visionOS est fait pour occuper le vrai monde, avec de la profondeur, et que le simulateur prend la forme d’une fenêtre rectangulaire en 2D, avec un arrière-plan virtuel. La navigation avec les yeux et les doigts est d’ailleurs remplacée par une navigation à la souris, avec différents outils pour pouvoir tourner la tête, avancer/reculer ou tout simplement se déplacer dans l’espace.

Les applications proposées dans le simulateur visionOS.
Les applications proposées dans le simulateur visionOS. // Source : Numerama

Comme d’habitude avec les simulateurs dans Xcode, Apple livre une version allégée du système d’exploitation, avec beaucoup moins d’applications. Oubliez TV, Musique, Messages ou Méditation, le simulateur de visionOS se concentre sur l’essentiel. Seules quelques applications sont disponibles.

On sait enfin comment fonctionnent les applications iOS et le centre de notifications

Première observation, qui est en réalité une confirmation, visionOS n’est qu’un nom commercial. Le simulateur Xcode fait référence à « xrOS 1.0 », comme les rumeurs le répétaient depuis de longs mois.

Par rapport à notre premier essai, cette découverte virtuelle de visionOS permet de se concentrer sur des détails de l’interface, comme l’application Réglages. On remarque par exemple que visionOS est déjà traduit en français, ce qui veut dire que le casque pourra être utilisé en France au lancement (même s’il ne sortira qu’aux États-Unis). Les menus sont très similaires à ceux d’iPadOS, à l’exception du sous-menu « Environnements », dédié aux paramètres immersifs du casque.

visionOS parle français. En arrière-plan, vous apercevrez Numerama.com dans une page Safari. Quand on ne la regarde pas, elle devient transparente.
visionOS parle français. En arrière-plan, vous apercevrez Numerama.com dans une page Safari. Quand on ne la regarde pas, elle devient transparente. // Source : Numerama

Lors de notre essai du casque, nous avions fait référence à un dossier nommé « Compatible Apps », avec des icônes de logiciels iOS à l’intérieur. Le simulateur de visionOS confirme son fonctionnement : c’est ici que se cachent toutes les applications Apple pensées pour iOS et iPadOS, mais pas visionOS. Une fois ouvertes, elles prennent la forme d’applications 2D flottantes. Cela veut dire que toutes les applications de l’App Store fonctionneront normalement au lancement du Vision Pro.

Plans et Rappels, version iPad, sur visionOS.
Plans et Rappels, version iPad, sur visionOS. // Source : Numerama

Quid du centre de notifications ou du centre de contrôle ? Lors de notre test du casque, nous avions remarqué qu’un long regard au plafond permettait de faire apparaître une interface spéciale. C’est effectivement le cas, puisqu’une petite flèche flottante est toujours en haut de l’écran. On peut la regarder longuement ou la sélectionner directement. En faisant ça, on déploie un menu spécial pour régler le volume, la luminosité, revenir à l’écran d’accueil, changer d’environnement, accéder au centre de contrôle et au centre de notifications. C’est aussi ici que le pourcentage de batterie restante est inscrit.

Enfin, puisqu’il est possible de se connecter à iCloud dans le simulateur de visionOS, nous avons pu parcourir nos photos en 3D. Il est d’ores et déjà possible de se projeter dans un panorama, une fonction qui nous avait impressionnés lors de notre premier essai du Apple Vision Pro.

Surprise : il y a un mode invité

Si cette version de visionOS est trop limitée pour pouvoir jouer avec certains éléments de l’interface, un élément surprise est présent dans le centre de contrôle : un mode invité. Concrètement, il permettra au propriétaire d’un Vision Pro de faire essayer son casque à un ami sans que ce dernier ait besoin de s’identifier avec Optic ID (le détecteur d’iris) et en désactivant l’accès à certaines données personnelles. Une première pour un produit Apple, en espérant que la marque proposera aussi du multi-comptes pour faciliter le partage du casque dans une famille.

Le mode invité peut être activé dans le centre de contrôle. Au bout de 5 minutes d'inactivité, le casque revient en mode normal.
Le mode invité peut être activé dans le centre de contrôle. Au bout de 5 minutes d’inactivité, le casque revient en mode normal. // Source : Numerama

Enfin, à défaut de donner un accès à FaceTime et aux Persona, le simulateur de visionOS permet d’avoir un aperçu des environnements VR proposés par Apple. Depuis l’écran d’accueil (un appui sur la couronne digitale), on pourra se projeter dans des mondes virtuels, comme le parc Yosemite, le ciel ou une plage. La liste complète est ici.

Tous les environnements proposés sur la page d'accueil de visionOS, si on souhaite se couper du vrai monde.
Tous les environnements proposés sur la page d’accueil de visionOS, si on souhaite se couper du vrai monde. // Source : Numerama

Dans les prochaines semaines, Apple permettra aux développeurs d’essayer le casque pour la première fois, et pourquoi pas d’en ramener un à la maison pour tester leurs applications dans visionOS. Au vu de l’excitation provoquée par le SDK dans visionOS chez les développeurs, Apple semble déjà avoir réussi à intéresser les créateurs d’applications.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !