L’agence de photo Getty Images a annoncé qu’elle portait plainte contre Stable Diffusion, une intelligence artificielle de génération d’images. La raison ? L’IA aurait appris en s’inspirant de son catalogue de photo, au point de pouvoir reproduire le logo de l’agence.

Les intelligences artificielles continuent de faire polémique. Après un groupe d’artistes, c’est au tour de l’agence Getty Images de porter plainte contre Stable Diffusion, a appris The Verge le 17 janvier 2023. Dans un communiqué de presse, Getty Images explique que Stablity AI, l’entreprise derrière l’intelligence artificielle de création d’images, a « copié et analysé illégalement des millions de photos protégées par copyright » afin de s’entrainer.

La banque d’images affirme ne pas avoir donné son accord pour que Stable Diffusion s’entraîne sur ses photos. « Nous avons pris la décision d’agir pour protéger nos intérêts et la propriété intellectuelle de nos collaborateurs », a déclaré Craig Peters, le CEO de Getty Images, dans l’interview accordée à The Verge.

Une plainte motivée par le respect de la propriété intellectuelle

Il faut dire que les résultats sont saisissants. Numerama a réussi à reproduire sur Stable Diffusion des images imitant le célèbre bandeau gris de Getty Images. Il suffit pour cela de demander à l’IA de générer une « photo de presse avec le bandeau de Getty Images ». Plusieurs photos générées par Numerama pour test reprenaient le bandeau gris placé sur le côté, mais également les mentions en bas d’image indiquant habituellement la provenance du cliché.

Le résultat est impressionnant : Stable Diffusion arrive à imiter le bandeau de Getty Images  // Source : Stable Diffusion
Le résultat est impressionnant : Stable Diffusion arrive à imiter le bandeau de Getty Images // Source : Stable Diffusion

Une analyse de la base de données de Stable Diffusion a en effet révélé que les photos de Getty Images et d’autres banques d’images ont été largement utilisées pour entrainer l’IA — sans qu’elles soient au courant. « Nous ne pensons pas que l’offre de Stability AI rentre dans la définition de l’utilisation raisonnable », a précisé Craig Peters.

De plus en plus de poursuites

Stability AI, contactée par The Verge, a déclaré ne pas avoir reçu d’informations au sujet de cette plainte, et qu’elle ne pouvait par conséquent pas commenter l’affaire. Quelques jours auparavant, le 15 janvier, le CEO de l’entreprise Emad Mostaque avait pourtant tweeté que les images utilisées pour entraîner l’IA provenaient de « sources éthiques, morales et légales ».

La plainte de Getty Images est la deuxième en très peu de temps intenté contre une intelligence artificielle de création d’image. Le 16 janvier, un trio d’artistes a également annoncé porter plainte contre Stable Diffusion, Midjourney et Dream Up, pour les mêmes raisons : les IA se seraient entraînées sur certaines de leurs images, sans qu’ils en aient été conscients et sans qu’ils aient donné leur accord.

Getty Images semblait pourtant avoir pris les devants concernant les questions de droit d’auteur, en interdisant dès le mois de septembre 2022 qu’elle interdisait à ses collaborateurs de proposer des images créées par IA. À l’inverse, Adobe, une autre banque d’images très connue, a annoncé le 5 décembre 2022 qu’elle acceptait les images créées par intelligence artificielle. Il y a fort à parier que ces plaintes sur le respect de la propriété intellectuelle ne sont que les premières d’une longue liste.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.