Deux fonctionnalités sont en cours de déploiement sur Google Chrome : un économiseur d’énergie et un utilitaire pour diminuer le poids du logiciel sur la mémoire vive de l’ordinateur. Des outils qui s’inscrivent dans la lignée de multiples efforts déjà engagés.

Google, Sisyphe des temps modernes. Inlassablement, l’entreprise américaine tente de trouver la parade pour baisser le poids que son navigateur web peut avoir sur les performances des appareils sur lesquels il est installé. Et en la matière, la firme de Mountain View n’a pas encore trouvé de recette miracle qui lui permettrait une fois pour toutes de passe à autre chose.

Un économiseur d’énergie et un économiseur de mémoire vive sur Chrome

La preuve avec la double annonce faite le 8 décembre sur son blog officiel. Deux nouvelles options vont arriver dans les semaines à venir sur Google Chrome. La première, appelée Memory Saver, consiste à réduire la place que prend le logiciel dans la mémoire vive de l’ordinateur. Quant à la seconde, Energy Saver, c’est un mode d’économie d’énergie pour préserver la batterie.

Avec Memory Saver, le navigateur allège l’utilisation de la mémoire vive par les onglets inactifs, c’est-à-dire ceux que vous n’utilisez pas. D’après les estimations de l’entreprise, il peut être possible dans certains cas de diminuer jusqu’à 40 % la place occupée par Google Chrome dans la mémoire vive. Ce mécanisme sera proposé sur la version de bureau de Google Chrome.

Logo de Chrome. // Source : Wikimedia/CC/Google ; fond Nino Barbey pour Numerama
Google déploie de nouveaux outils pour diminuer l’impact du navigateur Chrome sur la mémoire vive et la batterie. // Source : Google

Quant à Energy Saver, il s’agit de réduire les fonctionnalités de Chrome quand le niveau de batterie restante descend sous la barre des 20 %. Dans ce cas, Chrome cessera certaines activités et animations visuelles. Cela concernera les sites qui ont recours à des vidéos ou des effets. Cette option n’interviendra pas si vous êtes en recharge ou au-dessus de ce seuil.

Le nouveau plan de Google part de loin. Cela fait des années que le groupe planche sur des stratagèmes pour produire une empreinte plus légère de son navigateur web. On en parlait par exemple en 2015, 2017 et 2020. Les mesures annoncées en décembre 2022 constituent d’ailleurs, pour certaines d’entre elles, le prolongement de travaux précédents.


Vous aimez nos médias ? Dites-le nous dans cette enquête !