Le moteur de recherche a annoncé de nouvelles règles concernant les publicités sur les services financiers. Les contrôles vont être renforcés et les annonceurs sélectionnés.

« La lutte contre la fraude financière dans les publicités est au premier rang de nos priorités ». Le 3 octobre 2022, Google a annoncé la couleur : le moteur de recherche va mieux encadrer les annonceurs et les publicités sur les produits et services financiers. Désormais, les personnes souhaitant en diffuser devront suivre une procédure de validation.

Beaucoup trop souvent, les escrocs se servent du service publicitaire de Google pour partager et mettre en avant leurs arnaques. Numerama a déjà parlé à plusieurs reprises des manigances d’arnaqueurs se servant du service de Google Shopping pour promouvoir leurs sites, ou pour vendre de faux canapés et de faux vélos. De même, certaines personnes malintentionnées se servent des publicités Google pour promouvoir des arnaques financières. Google espère que cela ne sera plus le cas grâce à ces nouvelles mesures.

Google a annoncé des nouveautés // Source : Numerama
Google a annoncé des nouveautés // Source : Numerama

Les annonceurs vont devoir être certifiés

Pour diffuser des publicités, « les annonceurs de services financiers devront démontrer qu’ils sont autorisés […] par les autorités compétentes en matière de services financiers », a expliqué Google.

Concrètement, afin d’obtenir la certification, les annonceurs devront suivre 2 étapes.

  • Dans un premier temps, ils devront être vérifiés par un organisme extérieur, chargé de s’assurer de la conformité des demandeurs. Ils devront fournir des informations sur leurs activités. En France, ces vérifications se feront en partenariat avec plusieurs organismes officiels, dont l’AMF, l’autorité des marchés financiers, l’ACPR, l’autorité de contrôle prudentiel et de résolution, et l’ORIAS, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.
  • Dans un deuxième temps, une fois que les annonceurs auront reçu leur vérification de la part des organismes extérieurs, ils devront postuler auprès de Google afin de recevoir une autorisation officielle.

Ce n’est qu’une fois qu’ils auront été validés par l’organisme de contrôle et qu’ils auront suivi le programme de validation de Google que les annonceurs pourront commencer à diffuser leurs publicités.

« Les annonceurs pourront demander à être validés dès le 3 octobre, et le règlement entrera en vigueur le 24 janvier 2023 », précise Google. « Les annonceurs qui n’auront pas effectué la nouvelle procédure de vérification d’ici cette date ne seront plus autorisés à promouvoir de services financiers

Dans les faits, les publicités concernant les services et les produits financiers seront désormais réservées aux institutions et aux professionnels : les influenceurs crypto ou spécialisés dans la finance ne pourront plus lancer de campagnes de pub.

Le programme de vérifications a été lancé pour la première fois en septembre 2021, au Royaume-Uni. « Depuis que nous avons déployé cette règle, nous avons constaté une forte baisse des signalements d’annonces publicitaires faisant la promotion d’escroqueries financières ». Google espère que les mêmes réductions seront visibles en France.