Google propose des vues aériennes photoréalistes dans Maps, qui donnent aux panoramas de l’application un petit air de SimCity.

C’est une fonctionnalité dont un aperçu avait été donné dès le mois de mai, lors de l’édition 2022 de la conférence Google I/O. Elle est maintenant sur les rails pour un déploiement auprès des internautes. Dans un billet de blog publié le 27 juillet 2022, la directrice produit de Maps, Amanda Leicht Moore, a mentionné l’arrivée de la « vue immersive » dans l’application.

Cette représentation du monde dans l’application consiste à combiner, grâce aux algorithmes, différents types de vues pour générer des panoramas ayant du volume et de la profondeur. Le tout est assemblé et converti pour donner une impression de navigation aérienne en 3D, où l’on peut admirer un lieu — comme l’Empire State Building ou Big Ben — sous différents angles.

Google Maps à la sauce SimCity

Toronto Maps
Un exemple de vue isométrique dans Maps. // Source : Capture d’écran

Ici, Google indique se servir de photos provenant non seulement de son service Street View, qui consiste à proposer une navigation virtuelle dans les rues du monde entier, ainsi que des clichés aériens et des images satellitaires. Le rendu s’avère saisissant et, pour les joueurs et les joueuses, il évoquera sans doute le jeu de gestion SimCity.

Dans SimCity, on observe le monde depuis un point de vue aérien. C’est en fait une vue en perspective isométrique, comme si l’on était positionné un peu en diagonale par rapport aux objets que l’on observe — où retrouve cette représentation dans bien des jeux, qu’il s’agisse de Hades, Lost Ark ou Age of Empires IV, pour ne citer que quelques exemples.

Google prévient que le déploiement de ces vues aériennes photoréalistes débute tout juste et que tous les endroits du monde ne sont pas encore couverts. De plus, il pourra s’écouler quelques jours, semaines ou mois avant que le public y ait accès en totalité — ce genre de lancement s’étale généralement sur une période plus ou moins longue.

« Il s’agit de la première étape du lancement de la vue immersive », pointe Amanda Leicht Moore. Cette phase initiale inclut une centaine de sites « les plus populaires au monde », de New York à Tokyo, en passant par Londres, San Francisco et Barcelone. L’option est annoncée dans la section des photos de l’application, aussi bien sur Android que sur iOS.

Reste alors une question : pour quoi faire ? Google pense que ce sera pratique pour les touristes, au moment de planifier un voyage : la mise à jour vous donne une idée de ce à quoi ressemble tel ou tel point d’intérêt avec une vue un peu plus originale — même si, dans les faits, on n’a pas nécessairement besoin de Maps pour cela : des vidéos aériennes de lieux de ce type existent déjà.