Une sonde de la Nasa se lance dans une quête historique : modifier la trajectoire d’un astéroïde. Que sait-on de DART, la mission de déviation d’astéroïde de la Nasa ?

La Nasa a lancé le 24 novembre 2021 une sonde spatiale pour dévier un astéroïde situé à onze millions de kilomètres de la Terre. L’objectif de cette mission : tester un dispositif de défense planétaire, au cas où une menace plus directe apparaîtrait un jour. Exactement comme dans les films catastrophes — la réalité n’a ici jamais paru aussi proche de la fiction.

Cette mission DART (Double Asteroid Redirection Test, et dont l’acronyme signifie aussi fléchette) consiste à projeter une sonde pour la faire s’écraser sur un astéroïde à l’automne 2022 afin de tester un moyen de dévier sa trajectoire et d’observer concrètement les effets de cette tactique. Le lancement a été effectué avec une fusée SpaceX Falcon 9 depuis la base de Vandenberg, en Californie.

DART mission nasa asteroide dimorphos
La sonde DART dirigée vers l’astéroïde, illustration. // Source : Nasa/Johns Hopkins APL

Qu’est-ce que la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) de la Nasa ?

Le but de l’opération est de tester à grande échelle « une technologie de défense de la Terre contre des dangers potentiels d’astéroïdes ou de comètes » souligne la Nasa. DART est la toute première mission de l’agence américaine destinée à changer le mouvement d’un corps naturel se trouvant dans l’espace. Les scientifiques de la Nasa estiment qu’à l’avenir DART pourrait aider l’humanité à se protéger d’une potentielle collision avec notre Terre, même si ce genre de risque est extrêmement improbable.

Quand la mission DART a débuté ?

DART a décollé avec succès de la base de Vandenberg, aux États-Unis, le 24 novembre 2021 à 7h21 du matin (heure de Paris). La sonde se trouvait au sommet d’un lanceur Falcon 9 de SpaceX.

Comment fonctionne la déviation d’astéroïde proposé par la mission DART ?

L’Agence spatiale américaine prend la précaution de préciser que, durant cette mission, la sonde va impacter un astéroïde qui ne représente aucune menace pour la Terre. L’enjeu n’est donc pas de sauver des vies, mais de tester le dispositif : « Son objectif est de modifier légèrement le mouvement de l’astéroïde d’une manière qui peut être mesurée avec précision à l’aide de télescopes au sol. »

« DART montrera qu’un engin spatial peut naviguer de manière autonome vers un astéroïde cible et entrer intentionnellement en collision avec lui – une méthode de déviation appelée impact cinétique. Le test fournira des données importantes pour aider à mieux se préparer à un astéroïde qui pourrait présenter un risque d’impact sur la Terre, le cas où un tel astéroïde serait découvert », explique la Nasa.

Principe d
Principe de la mission DART // Source : Nasa

Dart va voler vers un système double situé à 11 millions de kilomètres de la Terre. Il est constitué d’un astéroïde principal, qui s’appelle Didymos, qui mesure 780 mètres de diamètre. Autour de ce dernier se trouve un autre astéroïde plus petit, Dimorphos.

L’objectif de la mission DART n’est pas de détruire la lune-astéroïde Dimorphos, mais d’altérer légèrement son orbite, sans toucher à l’orbite de Didymos. Le vaisseau « va juste lui donner un petit coup », a expliqué lors d’une conférence de presse Nancy Chabot, du laboratoire de physique appliquée de l’université Johns Hopkins, qui conduit la mission en partenariat avec la Nasa.

Quelle est la prochaine grande étape pour la mission DART ?

Après son décollage le 23 novembre 2021, il faudra attendre environ dix mois avant que le vaisseau n’atteigne Dimorphos, un astéroïde d’environ 160 mètres de diamètre, et situé à onze millions de kilomètres de la Terre. Si tout se passe bien, il devrait alors se projeter et dévier Dimorphos. Rendez-vous en septembre 2022 pour le test d’impact.