Des poussières issues du Sahara atteignent la France, ce mardi 15 mars 2022. Ce n’est pas très rare, mais cet épisode sera particulièrement long.

Si vous vivez dans le sud-ouest de la France, vous vous êtes réveillé ce mardi matin face à un ciel orangé et une pellicule de sable sur votre voiture — ou alors vous avez vu les images sur les réseaux sociaux.

Pourquoi le ciel est jaune

En cause, des poussières de sable en provenance du Sahara. Le vent porteur de ces poussières est d’abord passé en Espagne (où l’air était encore plus orangé), et remontera progressivement jusqu’à la Bretagne et le nord de la France. Si vous êtes du côté de Paris, par exemple, le ciel est également légèrement ocre ce 15 mars 2022.

Les poussières désertiques — du sable donc — sont en « concentration notable » dans l’air, relève sur Twitter Vincent Guidard, de Météo France. C’est ce que confirment effectivement les images satellites, lesquelles montrent des nuages particulièrement denses et larges.

Ces poussières forment des dépôts « secs » à mesure que le nuage passe, raison pour laquelle l’on trouve des couches plus ou moins épaisses sur des surfaces extérieures.

En soi, un épisode de poussières désertiques n’est pas exceptionnel. Cela arrive souvent que l’air du Sahara remonte vers la France, surtout en cette période. En avril 2021, un vent de ce type parcourait les Pyrénées, et c’était alors le cinquième épisode de poussières désertiques cette année-là. Ceci étant, les météorologues relèvent qu’en ce mois de mars 2022, l’épisode se distingue par sa durée, car le « nuage » arrive en France ce mardi, mais ne s’estompera pas avant la fin de semaine.

sahara_poussiere_mars2022_france
Le ciel devient « ocre » dans les zones touchées par le nuage de poussières. // Source : Image Raphaëlle Baut / Numerama

Quel niveau de pollution ?

En général, ce type d’épisode entraîne une hausse de la pollution amenée dans l’air. C’est à nouveau le cas en ce moment. L’Observatoire de l’air en Nouvelle-Aquitaine précise : « Les niveaux de particules en suspension PM10 devraient augmenter durant la journée et jusqu’à demain, pouvant dégrader les indices ATMO dans certains départements, notamment dans les Pyrénées-Atlantiques où les indices sont prévus mauvais pour aujourd’hui et demain. » Et dans les Hauts-de-France, qui ne sont pas encore touchés par le nuage ce mardi, les particules PM10 seront en augmentation demain, mercredi.

Des images impressionnantes

Sur les réseaux sociaux, les organismes officiels comme les internautes ont partagé ce qui résulte de ces poussières : des villes au ciel orangé, des surfaces couvertes de sable.