La Wii Balance Board n'appartient pas (totalement) au passé. Elle est utilisée pour la rééducation pour les patients atteints de paralysie cérébrale, avec des résultats qui ont fait leurs preuves.

Après une paralysie cérébrale (PC), la rééducation est difficile et permanente, tout au long de la vie. Les patients atteints bien souvent dès leurs naissances ou avant deux ans souffrent de troubles moteurs plus ou moins sévères et ils doivent suivre de nombreux exercices pour avoir les meilleures capacités motrices possibles. Des exercices bien souvent compatibles avec la pratique du jeu vidéo.

Une étude parue dans la revue Developmental Medicine and Child Neurology le 8 juin 2021 fait état de bons résultats sur des patients présentant une PC et qui suivent une rééducation grâce au fameux jeu Wii Fit de Nintendo. Sorti en 2007, Wii Fit était vendu avec la Wii Balance Board, un accessoire similaire à une balance, mais avec des capteurs de pression assez développés. En montant dessus, il était possible de jouer à plusieurs jeux de la console, notamment Super Monkey Ball et Mario et Sonic aux jeux olympiques d’hiver. Mais celui qui est resté le plus connu est sans doute Wii Fit. Pas vraiment un jeu, mais un assistant sportif destiné notamment au yoga ou à la musculation.

Le jeu vidéo, créateur de connexions neuronales

Dans l’étude, les chercheurs ont constitué plusieurs groupes d’enfants entre 5 et 16 ans qui présentent une paralysie cérébrale. 270 patients au total, certains uniquement soumis à une rééducation conventionnelle, les autres avec en plus des sessions avec des jeux utilisant la Wii Balance Board. Et au bout de quelques semaines, les progrès étaient bien meilleurs chez les patients traités avec les deux méthodes en même temps. Les auteurs précisent : « La ‘Nintendo Wii therapy’ peut être considérée comme un moyen de rééducation efficace (…) tout particulièrement quand elle est combinée avec des séances conventionnelles et des interventions qui durent plus de trois semaines. »

Une manette Wii. // Source : Flickr/CC/Nicolas Nova (photo recadrée)

Les patients qui suivent ce programme arrivaient mieux à récupérer leur équilibre et selon les auteurs, ces bons résultats ne seraient pas tant dus à la balance elle-même qu’au jeu, et donc à la motivation qui va avec. « Le cortex cérébral impliqué dans le mouvement est davantage activé, ce qui favorise les nouvelles connexions neuronales, et semble réduire davantage les handicaps moteurs. »

« La rééducation est basée sur la répétition des gestes »

Si l’étude a le mérite de bien quantifier les bienfaits de cette thérapie, elle n’invente rien de nouveau, nuance Audrey Fontaine, kinésithérapeute et doctorante en sciences du mouvement, auprès de Numerama : « L’intérêt des jeux vidéo pour la rééducation face à la paralysie cérébrale est connu depuis longtemps. Que ce soit la Wii ou la Kinect, ce sont des méthodes que nous utilisons depuis des années, avec succès. »

Si l’intérêt « technique » de la Wii Balance Board est la possibilité de mesurer le centre de gravité et donc d’améliorer le sens de l’équilibre, les bienfaits du jeu vidéo vont au-delà pour Audrey Fontaine : « Dans ce type de pathologie, la rééducation est basée sur la répétition des gestes. Et il faut que ces gestes soient orientés vers une fonction liée à la vie quotidienne. » Le jeu vidéo permet donc aux patients de répéter un geste à de nombreuses reprises sans trop vivre cela comme une contrainte. Mais aussi de lier ces gestes à des tâches précises et identifiables, celles qui sont à faire pour avancer dans le jeu. « Le cerveau est relié à quelque chose de concret, précise Audrey Fontaine, ce qui facilite l’apprentissage et les progrès moteurs. »

Dans le même esprit, le Ring Fit de la Switch a aussi montré de bons résultats dans ce type de thérapie.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo