La NASA et Boeing ont décidé de retenir la date du 29 mars 2021 pour retenter un vol inhabité jusqu'à la Station spatiale internationale avec la capsule CST-100 Starliner. L'essai précédent, en décembre 2019, s'était soldé par un échec.

Ce devait être l’une des grandes missions spatiales de 2020. Finalement, Boeing et l’agence spatiale américaine (NASA) ont convenu qu’il valait mieux repousser au premier semestre 2021 la nouvelle tentative d’un vol inhabité de capsule CST-100 Starliner. C’est ce qu’ont annoncé les deux partenaires le jeudi 10 décembre 2020. Le nouveau rendez-vous est fixé au 29 mars 2021.

Cet essai vise à effacer l’échec survenu en décembre : le rendez-vous avec l’ISS n’avait pas pu être mené à son terme, à cause de deux incidents logiciels critiques. Ils avaient déréglé l’ascension du vaisseau vers la bonne orbite. Malgré tout, il a été noté que la capsule avait quand même rallié la Terre sans souci, ce qui était la preuve de son bon comportement, y compris dans un contexte dégradé.

La capsule CST-100 Starliner. // Source : NASA

Les astronautes s’entraînent pour le jour J

À la suite de ce raté, la NASA avait demandé 80 modifications à Boeing pour améliorer sa capsule. Si ce test est validé ce printemps, Boeing pourra passer à l’étape suivante, qui consistera à refaire la même manœuvre avec cette fois un équipage d’entraînement à bord. Ensuite, si tout se passe bien, la NASA pourra qualifier Boeing, lui permettant alors à son tour d’acheminer des équipages — comme SpaceX.

Pour cette nouvelle mission, le vaisseau spatial CST-100 Starliner sera lancé à bord d’une fusée Atlas V conçue par l’United Launch Alliance, depuis la plateforme de lancement 41 de la base de lancement de Cape Canaveral en Floride. Après un séjour amarré à la Station spatiale internationale, elle reviendra se poser dans l’ouest des États-Unis environ une semaine plus tard.

Si les vols habités de Boeing, qu’ils soient d’entraînement ou opérationnels, n’auront pas lieu vraisemblablement avant le second semestre 2021, voire 2022, les équipages sont déjà constitués. Ainsi, trois astronautes de la NASA (Barry Wilmore, Mike Fincke et Nicole Mann) s’entraînent pour le vol test habité. Quant à la première rotation d’équipage, elle se fera avec Sunita Williams, Josh Cassada et Jeanette Epps.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo