L'Agence spatiale américaine lance un concours pour imaginer les futures toilettes spatiales de sa mission Artémis. Les projets proposés doivent être des WC utilisables à la fois en microgravité et en gravité lunaire.

L’humanité devrait retourner sur la Lune dans le cadre de la mission Artémis. Les préparatifs impliquent de penser à la vie quotidienne des astronautes, y compris leurs besoins les plus élémentaires. Il faut ainsi concevoir des toilettes utilisables à la fois en microgravité et en gravité lunaire. Le 25 juin 2020, l’agence spatiale a lancé un concours, « Lunar Loo Challenge », afin de trouver le meilleur concept de toilettes compactes adaptées à la mission.

« Tandis que les astronautes seront dans la cabine et hors de leurs combinaisons spatiales, ils auront besoin de toilettes qui ont les mêmes capacités que celles sur Terre », peut-on lire sur la page du défi, sur la plateforme Herox. Les participations sont ouvertes jusqu’au 17 août. Il faut pouvoir fournir une image de son projet, détailler le fonctionnement des toilettes ainsi que les mesures de sécurité prévues.

Illustration accompagnant le Lunar Loo Challenge de la Nasa. // Source : Nasa

Des toilettes spatiales existent déjà : les plus connues sont sans doute celles qui se trouvent à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Dans une vidéo tournée à bord de la station, l’astronaute Thomas Pesquet en avait brièvement présenté le fonctionnement (à la 8e minute de la vidéo). Cependant, ce type de toilettes ne serait pas adapté pour un usage lors de la mission Artémis, car elles ne sont conçues que pour fonctionner en microgravité. Pour la nouvelle mission de la Nasa, l’objectif est de concevoir des toilettes plus petites et plus efficaces, qui pourront servir à bord des atterrisseurs lunaires.

De nombreux critères à respecter

Les projets proposés dans le cadre de ce concours devront respecter plusieurs critères.

  • Les toilettes doivent peser moins de 15 kg (sur Terre),
  • Leur volume ne doit pas dépasser 0,12 m3,
  • Elles doivent consommer moins de 70 watts,
  • Leur bruit en fonctionnement ne doit pas dépasser 60 décibels,
  • Elles doivent être accessibles aux femmes comme aux hommes,
  • Elles doivent pouvoir accueillir des personnes mesurant entre 1,50 et 2 m et pesant entre 50 et 130 kg.

« Les solutions complètes seront celles qui peuvent convenir à un équipage de deux astronautes pendant 14 jours, tout en contrôlant les odeurs, en accueillant différents types de déchets (urine, selles, vomi, diarrhée, règles) et des utilisateurs de genre différents (femme et homme) », précise la Nasa. La mention des menstruations est intéressante car jusqu’à présent, avoir ses règles dans l’espace est un véritable casse-tête : la Nasa ne prévoit aucune politique officielle et les toilettes de l’ISS ne sont pas adaptées. L’agence spatiale liste aussi avec précision la capacité que les toilettes doivent pouvoir accueillir, en fonction des déchets (pour les règles, les toilettes doivent pouvoir accueillir 114 grammes par équipage et par jour). Évidemment, en cas de problème avec le système, il faut pouvoir garantir que les déchets resteront collectés sans risque d’y exposer les astronautes.

Ce « Lunar Toilet Challenge » sera récompensé par la somme totale de 35 000 dollars (environ 31 000 euros), partagée entre les équipes qui auront proposé les trois designs jugés les plus convaincants dans la catégorie « Technique ». Une catégorie « Junior » (pour les candidats ayant moins de 18 ans) est également ouverte, dont les gagnants se verront attribuer des articles avec le logo officiel de la Nasa. Les gagnants de la première catégorie seront annoncés le 30 septembre et ceux de la deuxième catégorie le 20 octobre.

Crédit photo de la une : The Big Bang Theory, saison 2, épisode 22

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo