Vénus serait peut-être la seule autre planète du système solaire, en plus de la Terre, à posséder des volcans actifs. Des scientifiques estiment que des coulées de lave observées sur l'astre seraient récentes.

Vénus possèderait des volcans actifs. Cela ferait de la planète la seule autre du système solaire, avec la Terre, à avoir connu des éruptions récemment. Des scientifiques l’expliquent dans une étude, repérée par Universe Today, publiée le 3 janvier 2020 dans la revue Science Advances.

« Vénus est volcaniquement active actuellement », écrivent les auteurs. Ils estiment que certaines coulées de lave observées sur Vénus « n’ont pas plus de quelques années », ajoutent les chercheurs.

La Lune et Vénus. // Source : ESO/Y. Beletsky (photo recadrée)

Une possibilité pour mieux étudier l’intérieur des planètes

Pourquoi l’activité volcanique de Vénus intéresse-t-elle tant les scientifiques ? « Si Vénus est effectivement active aujourd’hui, ce serait un endroit idéal à visiter pour mieux comprendre l’intérieur des planètes », explique Justin Filiberto, membre du Lunar and Planetary Institute (LPI) et co-auteur de l’étude, dans un communiqué présentant la découverte. En comparant la Terre et Vénus à d’autres planètes, les scientifiques pourraient étudier la façon dont elles refroidissent.

Grâce à la sonde spatiale Magellan de la Nasa, lancée en 1989 et qui a permis d’obtenir la première carte détaillée de Vénus, on sait que la planète est un monde volcanique. En 2005, la mission Venus Express de l’ESA a été lancée et elle a révélé qu’il y avait bien des coulées de lave sur la planète. Néanmoins, les scientifiques n’avaient pas encore réussi à estimer l’âge de ces volcans et de ces traînées.

Vénus photographiée par la sonde Akatsuki. // Source : Flickr/CC/JAXA / ISAS / DARTS / Justin Cowart (photo recadrée et modifiée)

Les conditions sur Vénus recréées en laboratoire

C’est ce mystère que les auteurs de la nouvelle étude ont voulu percer. Pour cela, ils ont tenté de recréer en laboratoire les conditions atmosphériques de Vénus et de voir comment des minéraux que l’on trouve sur l’astre évoluaient. Ils ont constaté que l’olivine, un minéral transparent dont la couleur peut ressembler à celle de l’olive, se couvrait rapidement de minéraux d’oxyde de fer (en quelques semaines). Puisque ce processus doit être semblable à ce qui se passe à la surface de Vénus, les auteurs en déduisent que les coulées de lave observées doivent être jeunes. Par conséquent, Vénus devrait posséder des volcans en activité.

Les scientifiques concluent que ce volcanisme actif est cohérent avec des mesures effectuées par la sonde Pioneer Venus Orbiter, lancée en 1978, et Venus Express, qui ont identifié des pointes de dioxyde de soufre dans l’atmosphère de la planète. Elles « auraient pu être produites par la même éruption que celle qui a formé les jeunes coulées de lave », estiment les auteurs.

Partager sur les réseaux sociaux