Alors que SpaceX réalisait des tests de pression sur sa maquette MK-1 du vaisseau Starship, la partie haute a explosé et a été propulsée à plus de 150 mètres du sol.

Un prototype de vaisseau Starship a partiellement explosé ce 20 novembre 2019 alors que SpaceX réalisait des tests de pression à Boca Chica, dans la région du Texas. Cette explosion partielle a été capturée en vidéo par LabPadre, une équipe de passionnés d’espace qui suivent de très près tous les tests et innovations de l’entreprise d’Elon Musk.

Sur les images mises en ligne, on voit clairement que la partie du haut a explosé et s’est envolée à plus de 150 mètres au-dessus de l’engin avant de retomber et s’écraser au sol dans une petite explosion. Cet incident a libéré énormément de « cryofluide ». Une épaisse fumée blanche s’est propagée d’abord en hauteur, puis portée par le vent sur le côté.

L’explosion du Starship MK1 le 20 novembre 2019, avec la partie du haut en train de retomber au sol // Source : YouTube/LabPadre

En route vers un prototype plus avancé

« Ce test devait servir à pousser la pression au maximum, donc ce qu’il s’est passé n’est pas si surprenant que ça », a commenté un porte-parole de SpaceX auprès de The Verge. Il assure qu’il n’y a eu aucun blessé, et qu’il ne s’agit pas d’un «  énorme contretemps ».

Il ne s’agissait pas de la version finale de Starship, mais de Starship MK-1, un prototype qui devait, à l’origine, permettre de faire des tests de vol à basse altitude. Depuis l’incident toutefois, Elon Musk a concédé qu’il « profiterait » de cette déconvenue pour se focaliser sur la nouvelle version, plus avancée et moderne, du prototype MK-3 de Starship, pour réaliser des tests d’envol. Le MK-1 restera plutôt un prototype de « design », créé pour « aiguiller les équipes de production ».

La vidéo de l’explosion du prototype Starship le 20 novembre 2019 // Source : YouTube/LabPadre

Starship incarne le futur de SpaceX et de l’exploration spatiale : il s’agit de la prochaine génération de fusées qui a pour vocation de remplacer les actuels Falcon 9 et Falcon Heavy de la firme, et qu’Elon Musk voit comme un moyen d’aller « habiter d’autres mondes ». Starship est à la fois le nom donné au vaisseau spatial (l’étage supérieur du lanceur) mais aussi à l’entièreté de l’engin (partie haute plus partie basse, nommée Super Heavy).

 

Crédit photo de la une : YouTube/LabPadre

Partager sur les réseaux sociaux