Mercure est passée entre la Terre et le Soleil le 11 novembre 2019. À quoi aurait ressemblé cet événement astronomique, si on avait pu le voir depuis le Soleil ? Une animation permet de l'imaginer.

La planète Mercure s’est interposée entre la Terre et le Soleil ce lundi 11 novembre 2019. La Nasa a capturé cet événement astronomique avec de belles images de Mercure passant devant le Soleil. Et si nous avions pu voir ce transit depuis l’étoile, à quoi aurait ressemblé le spectacle ?

L’astronome amateur Tony Dunn, professeur de physique au lycée Archbishop Riordan de San Francisco, a créé une petite animation pour répondre à cette question. Dans un tweet publié le 10 novembre, soit la veille de l’événement, il représente le passage de la planète Mercure devant la Terre, vu du Soleil. Lorsqu’elle s’interpose entre notre planète et l’étoile, Mercure recouvre entièrement la Terre. C’est donc une éclipse de Terre.

 

À la surface du Soleil… mais d’où exactement ?

Le « transit » d’un astre signifie, en astronomie, son passage devant un autre, vu d’un troisième. Ici, la planète Mercure est passée devant le Soleil, vue de la Terre. Sur les images obtenues par divers instruments, la planète est apparue comme un petit point noir avançant devant le disque solaire.

Si l’on imagine que l’on aurait pu voir cet événement depuis le Soleil, encore faut-il préciser de quelle zone du Soleil on aurait observé le passage de Mercure éclipsant la Terre. Pour rappel, le Soleil est 109 fois plus large que la Terre. « Il faut se trouver à un endroit précis de la surface du Soleil pour voir une éclipse de Terre totale, précise le professeur dans un autre tweet. Quel est cet endroit ? Il suffit de regarder le Soleil à travers un télescope muni d’un filtre. C’est l’endroit obstrué par Mercure, et un peu plus autour de ce point. »

Mercure passant devant le Soleil le 11 novembre 2019. // Source : Flickr/CC/NASA/Bill Ingalls (photo recadrée)

Pourquoi Mercure apparaît plus grande que la Terre ?

Tony Dunn ajoute que c’est pour cette raison que « la Terre ne tourne pas beaucoup dans [ce] GIF, alors que le transit dure des heures ». On pourrait aussi s’étonner de la taille de Mercure et de la Terre dans cette animation, mais elle est bien réaliste, poursuit l’astronome amateur. « Mercure et la Terre apparaissent toutes deux très petites vues du Soleil. Si vous zoomiez avec un télescope, Mercure, même si sa taille est plus petite, est plus proche du Soleil que la Terre, ce qui lui donne cette apparence légèrement plus grande que la Terre », écrit Tony Dunn.

Les passages de Mercure devant le Soleil sont relativement rares : on estime qu’un tel transit se produit environ 13 fois par siècle. Le prochain transit de la planète n’est pas attendu avant plus d’une décennie et aura lieu le 13 novembre 2032.

Partager sur les réseaux sociaux