L'édition 2019 de la Fête de la Science se déroulera du 5 au 13 octobre en métropole et du 9 au 17 novembre ailleurs. Si vous cherchez des activités à faire près de chez vous, un site dédié est mis en place.

La Fête de la Science, rendez-vous annuel qui permet aux scientifiques de venir au contact de la population pour lui présenter leurs activités et faire par la même occasion un peu de vulgarisation et de pédagogique, fait son grand retour. Si vous habitez en métropole, l’évènement se déroulera du 5 au 13 octobre 2019. Pour la Course, l’Outre-Mer et le reste du monde, ce sera du 9 au 17 novembre.

Si vous avez de l’appétit pour des sujets aussi variés que les mathématiques, la biologie, la physique, l’ingénierie ou l’astronomie, ou si vous souhaitez proposer une sortie quelque peu atypique à votre progéniture, sachez qu’il existe sur le site officiel de la Fête de la Science une carte qui recense des milliers d’activités — 6 407 entrées sont annoncées — à découvrir ou à faire.

Il y a bien un évènement qui se déroule non loin de chez vous !

Des milliers d’évènements dans toute la France

Il serait absurde et franchement fastidieux de passer en revue l’intégralité des évènements, tant ceux-ci sont nombreux. Cependant, si vous ne savez pas trop par quoi commencer pour vous lancer, voici quelques exemples de ce qu’il est possible de faire, non seulement à Paris et en Île-de-France, mais aussi en région. Car la Fête de la Science a depuis bien longtemps franchi le périphérique !

  • À Paris est organisé le 6 octobre un hackathon de robotique à destination des enfants de 6 à 15 ans. Le but ? Sensibiliser les jeunes aux problématiques écologiques actuelles, avec l’aide de robots. Les enfants travailleront en groupe pour imaginer des solutions à des cas de figure et il leur faudra utiliser des robots programmables pour y parvenir.
  • Du côté de Marseille, signalons les portes ouvertes de l’Institut de Neurosciences de la Timone, qui se focalise sur la compréhension du système nerveux que ce soit dans son fonctionnement normal ou pathologique. Organisés le 8 octobre, les huit ateliers vont exposer les différents champs de recherche de l’INT.
Une représentation d’un cerveau humain. // Source : Pixabay (photo recadrée)
  • À Lyon le 10 octobre, la médiathèque du Bachut se penche sur les virus, avec l’aide de l’université Ouverte Lyon 1. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces organismes microscopiques souvent présentés comme nocifs, mais dont certains représentants sont bénéfiques pour les humains.
  • Si vous êtes à Toulouse, l’Institut catholique d’arts et métiers, une école d’ingénieurs, organise le 10 octobre une journée sur les liens entre l’Homme et la machine, via des mini-ateliers pédagogiques dans ses laboratoires. Les portes sont ouvertes pour les scolaires en journée et le grand public en fin d’après-midi.
  • À Nice, la cinémathèque organise la projection du film The Circle (avec Emma Watson et Tom Hanks au casting) pour les élèves. À l’issue, une débat sera organisé avec deux spécialistes de l’intelligence artificielle, afin d’en saisir les opportunités, les risques et les limites.
  • Pour les Nantais, le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment organise une visite de ses équipements scientifiques le 12 octobre. Le CSTB s’intéresse aux effets du vent et du climat sur les constructions, mais aussi à la qualité de l’air et de l’eau. Les visiteurs découvriront notamment l’imposante soufflerie Jules Vernes.
  • Dans les environs de Montpellier, le 8 et le 10 octobre, les classes pourront suivre un parcours et des activités scientifiques interactives sur le thème de la santé des plantes. Ce sera l’occasion pour les élèves de découvrir le métier de chercheur et la vie du laboratoire.
plante-feuille-vegetal-vegetaux
Une plante photographiée en gros plan. // Source : Fox
  • Tout à l’est, à Strasbourg, le public pourra partir à la découverte, le 7 octobre, du bâtiment de l’UFR de mathématique et d’informatique de la ville avec un architecte. L’édifice respecte en effet les principes de l’architecture dite moderne, avec une organisation spatiale particulière.
  • Sur la côte Atlantique, à Bordeaux, l’association CESI (Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle) se demandera le 10 octobre si l’on peut vraiment sutvivre seul sur Mars… ou est-ce que le film mettant en scène Matt Damon est un peu trop capillotracté.
  • Enfin, à Lille, Pascal Mulard, docteur en Histoire des sciences, et Bernard Maitte, professeur émérite d’Histoire des sciences, discuteront le 8 octobre de ce sujet : Face aux enjeux culturels, sociaux, politiques du développement des technologies, l’histoire des sciences peut-elle aider à renforcer les démarches rationnelles et enrichir les débats démocratiques ?

Ces dix propositions ne sont évidemment qu’un tout petit fragment de ce qui sera proposé pendant la Fête de la Science. Hors de ces grandes villes, d’autres évènements sont prévus, dont certains se trouvent peut-être à côté de chez vous. Notez que certaines activités sont réservées à certains publics. Des outils de tri sont disponibles sur le site pour affiner votre recherche (selon la date, l’accessibilité, l’âge, le lieu, etc.).

Partager sur les réseaux sociaux