En 2020, l'automne commence le 22 septembre. Pourquoi l'équinoxe ne tombe-t-il pas le 21 septembre ? Pour le comprendre, il faut s'intéresser à la rotation de la Terre autour du Soleil ainsi qu'à notre calendrier.

L’été prend officiellement fin ce mardi 22 septembre 2020, date de l’équinoxe d’automne. Cet événement astronomique a précisément lieu à 15h30. Souvent, il est à tort associé à la date du 21 septembre. Pourquoi l’automne n’a-t-il pas commencé ce lundi ? Comme l’équinoxe de printemps ou le solstice d’été et d’hiver, la réponse est à chercher à la fois dans le mouvement de la Terre dans l’espace et notre calendrier.

Lors de l’équinoxe, le Soleil est au zénith sur l’équateur terrestre : dit plus simplement, il est à la verticale au-dessus de nos têtes. Chaque année, deux équinoxes se produisent. Le premier a lieu entre le 19 et le 21 mars (l’hémisphère nord passe de l’hiver au printemps) et le second a lieu entre le 21 et le 24 septembre, comme à présent (l’hémisphère nord passe de l’été à l’automne).

Les équinoxes et solstices sur l’orbite terrestre. // Source : Wikimedia/CC/Colivine, Pierre cb (photo recadrée)

Il ne faut pas oublier que la Terre, en rotation autour du Soleil, est inclinée. Si on prend pour base le plan imaginaire formé par son orbite, son axe de rotation est légèrement penché de 23 degrés. C’est pour cette raison que les deux hémisphères terrestres sont alternativement orientés vers le Soleil. Avec le début de l’automne, nous entrons dans la phase où l’hémisphère sud est plus « penché » vers le Soleil. Mais au moment de l’équinoxe lui-même, aucun hémisphère n’est plus orienté que l’autre vers le Soleil.

L’automne tombera un 21 septembre en 2092

Le calendrier grégorien, que nous utilisons actuellement, date de la fin du 16e siècle. C’est un calendrier solaire, mais sa division en 12 mois n’est pas exactement fidèle à ce qui se passe dans l’espace. Il faut à la Terre environ 365 jours, 5 heures et 48 minutes pour faire un tour complet autour du Soleil. Autrement dit, l’année tropique et l’année calendaire ne correspondent pas exactement.

C’est pour rattraper ce décalage que les années bissextiles ont été instaurées. Tous les 4 ans, un jour supplémentaire est ajouté au calendrier à la fin du mois de février. Par conséquent, cela décale la date des équinoxes de printemps et d’automne. En théorie, l’équinoxe d’automne peut donc tomber le 21, le 22, le 23 ou le 24 septembre. Mais depuis l’instauration du calendrier grégorien, il n’est encore jamais tombé le 21 septembre. La première fois que cela se produira, nous serons en 2092 (à supposer, bien sûr, que le calendrier actuel ne soit pas modifié d’ici là). L’an passé, l’équinoxe d’automne est tombé un 23 septembre. En 2021, il aura lieu le 22 septembre.

Article publié initialement le 22 septembre 2019 et mis à jour le 21 septembre 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo