Virgin Orbit a réalisé un drop test concluant pour sa fusée LauncherOne. Les activités commerciales de l'entreprise spatiale pourraient commencer bientôt et elle a de bons arguments pour se distinguer.

Virgin Orbit vient de réaliser ce 10 juillet 2019 un drop test concluant. L’avion modifié Boeing 747 dénommé Cosmic Girl a lâché en haute altitude la petite fusée LauncherOne (longue de 21 mètres) sans déclencher les propulseurs.

La LauncherOne s’est donc crashée dans le désert des Mojaves (États-Unis). Mais pas de panique : tout était prévu, y compris le site d’atterrissage. Ce LauncherOne était en partie factice. Le principe d’un drop test est de lancer une fusée dans les airs, mais sans que cette dernière s’active réellement. Il s’agit d’une expérimentation permettant à l’équipe technique de vérifier que toutes les pièces de l’appareil se comportent comme espéré dans les airs.

Image du lancement de LauncherOne dans une vidéo embarquée. // Source : Capture vidéo Twitter / @Virgin_Orbit

Bientôt un vrai vol pour Virgin Orbit

Ce drop test s’est soldé par un franc succès, comme s’en est félicitée l’entreprise sur son compte Twitter : « Voilà, c’est ÇA que j’appelle un drop test ! Voici la vidéo du très réussi drop test de notre petit lanceur de satellites LauncherOne ».

Durant les prochaines semaines, les ingénieurs vont étudier les résultats du test en examinant l’épave de la fusée. L’entreprise est confiante car Dan Hart, le directeur, en a profité pour annoncer à CNBC que le premier véritable vol (avec allumage du réacteur) de LauncherOne aura lieu « avant la fin de cet été ». Si ce test est lui aussi concluant, les activités commerciales de Virgin Orbit démarreront dans les « deux mois, peut-être dix semaines », avec de premiers lancements de satellites.

L’entreprise prévoit de se distinguer avec des lancements bon marché. Il est prévu que la facture soit de 10 à 15 millions de dollars par vol, un coût très faible par rapport à ce qui se pratique. Le principe des lancements aériens sont également un bon argument de vente, car cette technique apporte une certaine flexibilité et un gain de temps.

Cette réussite de Virgin Orbit intervient au moment où son entreprise-mère, Virgin Galactic, annonce son arrivée en bourse. Ce sera une première pour une société dédiée au tourisme spatial.

Partager sur les réseaux sociaux