Une nouvelle carte interactive s'intéresse au climat des zones urbaines de l'Amérique du nord. L'outil compare la situation future de centaines de villes au climat actuel de zones situées plus au sud.

« À quoi ressemblera le climat dans 60 ans ? » : des chercheurs américains et danois ont tenté d’apporter une réponse à travers une carte interactive. Le 12 février 2019, ils ont présenté leurs travaux dans la revue Nature Communications.

La carte permet d’estimer quels seront les endroits en Amérique du nord « où le climat contemporain est le plus semblable au climat prévu pour chaque zone urbaine en 2080 ». Au total, les auteurs se sont intéressés à 540 villes.

Quel sera le climat aux États-Unis dans 60 ans ? // Source : Capture d’écran fitzlab.shinyapps.io/cityapp

Des comparaisons entre villes

En cliquant sur les différents points répertoriés par les chercheurs, vous pouvez ainsi découvrir des comparaisons entre villes. Un clic sur Memphis (Tennessee) permet d’apprendre que le climat de la ville sera similaire à celui que Brenham (Texas) connait aujourd’hui. Pour que l’analogie soit complète, la carte précise qu’à Brenham, l’été est aujourd’hui plus chaud de 2,9°C que l’été à Memphis. Il est aussi 22,8 % plus sec.

« Nous montrons que le climat de la plupart des zones urbaines changera considérablement et ressemblera davantage aux climats actuels de zones situées à des centaines de kilomètres, principalement au sud, ou n’aura pas d’équivalent moderne », écrivent les chercheurs. Leur carte montre l’évolution du climat qui va concerner 250 millions d’habitants des villes.

Traduire des prévisions abstraites en expériences concrètes

En donnant des points de repères contemporains, cette carte pourrait ainsi aider le public à prendre la mesure du réchauffement planétaire à venir. Les chercheurs sont convaincus qu’il est essentiel de « traduire les prévisions abstraites » en « expériences […] concrètes » et « personnelles ».

Les auteurs souhaitent désormais collaborer avec des psychologues, des sociologues et des enseignants afin de voir comment leur outil pourrait servir à sensibiliser aux enjeux climatiques. Pour l’instant, la carte ne couvre pas d’autres continents : il serait pourtant intéressant d’avoir des informations similaires sur l’Europe.

Partager sur les réseaux sociaux