Un système avec plusieurs étoiles et un disque de poussière atypique a été découvert dans l'univers. L'observation a confirmé une théorie : un disque peut tourner perpendiculairement à l'orbite de deux étoiles centrales.

Un incroyable système solaire a été découvert à 150 années-lumière de la Terre. La structure HD 98800, restée purement hypothétique, vient d’être observée par des astronomes grâce au radiotélescope ALMA installé au Chili.

Une équipe d’astrophysiciens a présenté cette découverte le 14 janvier 2018 dans la revue Nature Astronomy. Ils expliquent que HD 98800 est composé de deux paires d’étoiles : l’une d’elles se trouve à l’intérieur du disque, l’autre à son extérieur.

Une ancienne représentation du système HD 98800. // Source : Wikimedia/CC/NASA/JPL-Caltech/T. Pyle (SSC) (photo recadrée)

Mais ce n’est pas le plus étonnant : c’est l’inclinaison de ce disque qui a attiré l’attention des scientifiques. Elle n’a aucun rapport avec les deux étoiles en extérieur, comme le relève Gizmodo : vous pouvez les oublier pour le reste de cet article.

Perpendiculaire à l’orbite des étoiles

Le disque de poussière tourne perpendiculairement par rapport à l’orbite des deux étoiles en son centre. Cette configuration est différente de notre système solaire, dans lequel les objets se trouvent sur le même plan que l’orbite du Soleil : on dit que notre système est coplanaire.

Une vue depuis l’intérieur du disque. // Source : University of Warwick/Mark Garlick

« Jusqu’à présent, cette configuration n’existait que dans l’esprit des théoriciens », annonce l’université de Warwick dans un communiqué.

Le disque de HD 98800 est également protoplanétaire. Cela signifie qu’il est constitué de gaz et de poussière : c’est à partir de tels nuages que la matière se rassemble pour donner naissance aux planètes, à leurs satellites et autres petits corps.

Comme le rappellent les auteurs, la présence d’un disque « circumstellaire » (signifiant littéralement « autour d’une étoile ») est soupçonnée dans le système HD 98800 depuis les années 1980. Vingt ans plus tard, une autre étude pensait que ce disque devait être coplanaire — situé dans le même plan que celui de l’orbite des étoiles centrales.

Or, la nouvelle étude vient contredire cela. Lors de sa formation, le disque a pu être mal aligné avec le « plan horizontal binaire » des étoiles en son centre. Deux scénarios étaient alors possibles : un système coplanaire ou une configuration perpendiculaire (dite « polaire »).

Aucun exemple polaire n’avait été observé avant

De précédents travaux ont révélé l’existence de disques coplanaires tournant autour de 2 étoiles. Cependant, avant HD 98800 «  aucun exemple polaire n’était connu », écrivent les scientifiques.

Dans le disque de HD 98800, les scientifiques notent enfin des similitudes avec ceux qui entourent les étoiles seules : des planètes pourraient-elles un jour s’y former ? « Il se peut que nous ayons encore à découvrir toute une population de planètes » évoluant perpendiculairement à l’orbite de 2 étoiles, concluent les auteurs.

Partager sur les réseaux sociaux