Dans 300 millions d'années, les anneaux de Saturne auront disparu. La Nasa explique que les particules composées d'eau glacée encerclant la planète sont en train de tomber sous forme de pluie.

Les magnifiques anneaux de Saturne auront disparu dans 292 millions d’années. Dans une étude publiée le 17 décembre 2018 au sein de la revue Icarus, des chercheurs de la Nasa ont confirmé que la sixième planète de notre système solaire était en train de perdre ses anneaux iconiques.

Les anneaux de la planète sont principalement composés d’eau (sous forme de glace) et de poussières. Les scientifiques de l’agence spatiale américaine notent l’existence d’une « pluie annulaire » («  ring rain ») sur Saturne : l’eau contenue dans les cerceaux de la planète se décharge peu à peu.

C’est grâce aux données récoltées depuis l’observatoire W.M. Keck situé sur l’île d’Hawaï, enregistrées le 17 avril 2011, que les chercheurs ont fait cette découverte.

NASA/Cassini/James O’Donoghue

L’équivalent d’une piscine par demi-heure

« Nous estimons que cette pluie annulaire draine en une demi-heure l’équivalent d’une quantité d’eau qui pourrait remplir une piscine olympique », explique James O’Donoghue, l’un des auteurs de l’étude et chercheur au sein du Nasa Goddard Space Flight Center.

Dans leur étude, les chercheurs écrivent que le débit de cette pluie oscille entre 432 et 2 870 kg par seconde. À cette vitesse, les scientifiques donnent moins de 300 millions d’années aux anneaux de Saturne pour disparaître complètement.

Entre 432 et 2 870 kg par seconde

« C’est relativement court », poursuit James O’Donoghue, surtout lorsque l’on compare cette durée à l’âge de la planète qui a aujourd’hui un peu plus de 4 milliards d’années.

Les particules des anneaux de Saturne. // Source : Flickr/CC/Judy Schmidt (photo recadrée)

Pourquoi Saturne perd ses anneaux

Comment se fait-il que l’eau s’échappe des anneaux de la planète ? La Nasa explique que ce phénomène est lié à celui de la gravité de Saturne. Le champ magnétique de l’astre attire les particules des anneaux composées de glace vers la planète sous la forme d’une pluie fine.

Ce phénomène est aussi probablement déclenché par la lumière ultraviolette émise par le Soleil : celle-ci contribue à charger les particules en électricité. Elles sont alors attirées par le champ magnétique de Saturne, vers son atmosphère.

Les particules sont attirées vers Saturne

La disparition annoncée des anneaux de Saturne est enfin très intéressante pour les chercheurs qui tentent de percer le mystère de leur naissance. Ces nouvelles observations renforcent l’hypothèse que les anneaux sont temporaires : ils pourraient être âgés de 100 millions d’années.

Partager sur les réseaux sociaux