Des chercheurs pensent avoir identifié l'étoile jumelle de notre soleil. Son âge et ses propriétés chimiques laissent entendre qu'elle est née avec notre étoile.

Comme la majorité des étoiles, notre soleil a probablement une jumelle quelque part dans l’univers. Et elle vient peut-être d’être identifiée par une équipe de chercheurs, dans une étude publiée le 16 novembre au sein de la revue Astronomy & Astrophysics.

D’après eux, il y a de fortes chances pour que notre étoile soit née dans une fratrie. Afin de confirmer cette hypothèse, ils sont partis en quête de potentielles « sœurs solaires » en utilisant le projet Ambre, une base de données spectrales sur des étoiles situées à proximité de notre soleil. Selon leurs résultat, l’étoile la plus susceptible d’être la jumelle du soleil porte le doux nom de « HD 186302 ».

Les deux soleils de Kepler-16b. // Source : Flickr/CC/NASA/JPL-Caltech/T. Pyle

Pépinière d’étoiles

Comme le souligne Science Alert, HD 186302 ferait donc partie de la « pépinière d’étoiles » (« stellar nursery ») dans laquelle le soleil est né il y a plus de 4 milliards d’années. Comme 85 % des étoiles, le soleil que nous connaissons est sans doute né dans un système binaire, avec au moins une autre étoile semblable.

La communauté scientifique pense que les étoiles se forment lors de la contraction gravitationnelle d’une nébuleuse (un objet d’aspect diffus contenant du gaz ou des poussières).

D’après cette étude, les étoiles nées en même temps que notre soleil se sont probablement «  répandues dans la Voie lactée » après leur naissance. Leur dispersion dans le voisinage de notre soleil explique que les scientifiques se soient attendus à ne trouver qu’une « poignée de sœurs » potentielles au soleil.

La nébuleuse Oméga. // Source : Pixabay/CC0 photo recadrée

17 000 étoiles, une jumelle probable

Comment sont-ils parvenus à identifier cette probable sœur jumelle du soleil ? Les chercheurs sont partis du principe que, si notre étoile a bien une ou des sœurs, elles devraient avoir un âge et une composition chimique semblable à celle du soleil. Ils ont notamment utilisé l’un des catalogues de mesures réalisées par le satellite Gaia (DR2), qui a été envoyé dans l’espace par l’ESA.

Une fois cette sélection faite, le projet Ambre a recensé environ 17 000 étoiles. En observant leurs propriétés métalliques, les chercheurs ont progressivement éliminé des possibilités. Ils en ont conclu que « HD 186302 est la candidate la plus probable  » pour être la sœur jumelle du soleil.

Pourquoi est-ce si important pour les scientifiques de chercher si notre Soleil a une étoile jumelle ? En identifiant des astres qui « se sont formés dans le même groupe que le soleil  », ils espèrent en apprendre davantage sur l’environnement dans lequel notre étoile est née.

Crédit photo de la une : Lucasfilm

Partager sur les réseaux sociaux