Sur l'île de Quémènes, en Bretagne, deux habitants ont fait une découverte insolite le 11 avril dernier. Ils sont tombés sur un objet de grande taille, échoué sur les rochers, qui semble de toute évidence appartenir à SpaceX.

Si SpaceX cherche à récupérer les pièces de ses fusées qu’il utilise pour mettre en orbite des satellites, l’entreprise spécialisée dans l’aérospatiale ne s’est a priori pas (encore) manifestée pour récupérer un objet spatial qui s’est échoué sur les côtes françaises.

Le 11 avril 2018, deux habitants de Quémènes, propriétaires de la ferme de l’île située au large du Finistère, ont découvert un objet de grande taille qui, de toute évidence, appartient à l’entreprise américaine fondée par l’entrepreneur Elon Musk.

La découverte a été partagée avec le monde entier dans un tweet publié le 13 avril : Amélie Goossens et Étienne Menguy ont interpellé le chef d’entreprise, en joignant à leur message des photos de l’objet qu’ils ont trouvé aux alentours de 21 heures.

Recouvert d’algues et de crustacés

Au téléphone, Amélie Goossens nous fait le récit de cette trouvaille : « Nous avons fait cette découverte par hasard, le soir au moment du coucher du soleil. Il y avait quelque chose d’inhabituel sur les rochers, nous avons pensé que cela pouvait être une pièce de bateau de course. L’objet était recouvert d’algues et de crustacés ».

Conscient du caractère inhabituel de cette pièce, le couple a pris contact avec le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen, sur le continent, pour lui signaler de la présence de l’objet. Ils craignaient en effet de le voir repartir au large avec la marée, ce qui pourrait être une menace pour les bateaux.

« Je ne saurais pas estimer son poids, mais nous sommes parvenus à le soulever légèrement de manière à le faire glisser », ajoute notre interlocutrice. Contactés par des entreprises et des musées, les deux résidents de l’île n’ont pour l’instant eu aucune nouvelle de SpaceX. « L’objet a dû remonter à la surface, et dériver jusqu’ici. En attendant que l’entreprise nous réponde, nous faisons garde-meuble », s’amuse Amélie Goossens.

Ferme de l’île de Quémènes

Si ce débris appartient effectivement à SpaceX, la règle veut en principe que la France organise le rapatriement de l’objet aux Etats-Unis pour le compte de SpaceX.

Un accord international d’assistance concernant l’espace prévoit en effet la restitution des objets lancés dans l’espace extra-atmosphérique, lorsqu’ils reviennent sur Terre. La France et les États-Unis ont ratifié ce texte.

Partager sur les réseaux sociaux