Les scientifiques de la Nasa sont préoccupés par le bug de la sonde Voyager 1. Depuis des mois, la mission interstellaire communique mal. Les équipes travaillent à la résolution du problème.

Le mystérieux bug dans la sonde interstellaire Voyager 1 inquiète les scientifiques. Voilà plusieurs mois que la Nasa tente de résoudre un problème persistant avec cette mission. En décembre 2023, l’agence spatiale expliquait que le couac concernait l’envoi de données scientifiques ou techniques, devenu impossible depuis la sonde. Voyager 1 restait néanmoins capable de recevoir et d’exécuter les commandes émises depuis la Terre.

Les scientifiques sont « très inquiets » pour Voyager 1

Le tourment des scientifiques qui travaillent sur Voyager 1 est palpable, raconte un article de NPR publié le 6 mars 2024. « [Voyager 1] a pratiquement cessé de nous parler de manière cohérente. C’est un problème grave », explique Suzanne Dodd, responsable de la mission Voyager 1 depuis 2020 au sein du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, citée par nos confrères. « Franchement, je suis très inquiet », complète Stamatios Krimigis, astronome et spécialiste de l’instrument LECP (capteur de particules faible énergie) sur Voyager 1 et 2.

Vue d'artiste d'une sonde Voyager proche de Saturne. // Source : Capture YouTube Nasa JPL
Vue d’artiste d’une sonde Voyager proche de Saturne. // Source : Capture YouTube Nasa JPL

La mission parvient certes à envoyer des messages vers la Terre, mais ils sont dénués des sens. Malgré toutes les tentatives de la Nasa pour régler le souci, Voyager 1 continue d’émettre de façon tout à fait incohérente. D’après l’agence spatiale, c’est l’un des ordinateurs de bord de la sonde qui est en cause.

En 46 ans de vol spatial, Voyager 1 en a vu d’autres

Malgré ces difficultés qui font craindre le pire, il faut garder en tête que Voyager 1 est une mission plutôt coriace. À l’origine, son épopée spatiale ne devait durer que 4 ans. « Le bouton sur lequel vous appuyez pour ouvrir la porte de votre véhicule a plus de puissance de calcul que les vaisseaux spatiaux Voyager. Il est remarquable qu’ils continuent à voler, et ce depuis plus de 46 ans », estime Suzanne Dodd auprès de NPR.

Ce n’est pas non plus la première fois que la Nasa est confrontée à une difficulté avec ses sondes interstellaires Voyager. Quelque temps avant que ce nouveau bug énigmatique survienne sur Voyager 1, un patch interstellaire avait été reçu par les deux sondes et devait servir à prolonger leur durée de vie.

Les équipes sont actuellement plongées dans la documentation de leurs prédécesseurs, qui avaient conçu les sondes Voyager il y a plusieurs décennies. Une liste de correctifs possibles est à leur disposition.

Si le problème n’est pas résolu, la Nasa tentera sans doute des commandes de plus en plus risquées. Résoudre le bug de Voyager 1 prendra du temps : la sonde est si loin qu’il faut environ une journée pour lui envoyer une commande puis autant pour recevoir sa réponse. Il faudra certainement encore des semaines, voire des mois, pour sauver Voyager 1.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !