L’Islande est entrée en état d’alerte dans la région de Fagradalsfjall : des milliers de séismes volcaniques ont été détectés. Le volcan Fagradalsfjall pourrait entrer en éruption à tout moment. Comment les risques sont-ils évalués ?

L’Islande vient d’entrer en état d’urgence. En cause, le volcan Fagradalsfjall. Les indices s’accumulent, et notamment des milliers de séismes en quelques heures : une éruption semble imminente. C’est notamment la péninsule de Fagradalsfjall qui est concernée, où la ville de Grindavík, avec ses 4 000 habitants, a été évacuée le 11 novembre. Bien que l’activité sismique se soit calmée depuis, et que l’éruption n’ait pas encore eu lieu ce 13 novembre, l’état d’alerte reste constant. Qu’est-ce qui préfigure exactement l’éruption de Fagradalsfjall ? Quels sont les risques estimés ?

Les séismes sont un signe avant-coureur d’une éruption

Un pic d’activité sismique, suivi d’une brève période de calme, est typique en amont d’une éruption. C’est ce que rappelle Rikke Pedersen, chercheuse à la faculté d’ingénierie et de sciences naturelles de l’université d’Islande : « Ce sont des signes précurseurs typiques d’une éruption. Nous avons eu beaucoup de secousses au cours des trois dernières heures, puis elles se sont un peu calmées. »

Sauf que cela se complique : bien que ce soient des signes précurseurs, le calme peut aussi signifier que l’éruption n’aura finalement pas lieu. En clair, ces signes ont systématiquement lieu avant une éruption, mais cela ne conduit pas à la certitude qu’il y aura une éruption.

Éruption du volcan Fagradalsfjall, en 2023, en Islande. // Source : Anthony Quintano / Wikimédias
Éruption du volcan Fagradalsfjall, en 2023, en Islande. // Source : Anthony Quintano / Wikimédias

Les séismes sont liés à l’activité magmatique. Quand le magma quitte la chambre magmatique et se déplace pour remonter vers la surface, cela provoque des vibrations appelées trémors. Notamment à cause du dégazage (des bulles), des blocs solides qui sont déplacés, ou encore le magma qui claque contre les parois. Les trémors sont des ondes surveillées par les sismographes, tant ils déterminent l’imminence d’une éruption. Ce sont des séismes volcaniques, et ce sont justement ceux qui ont été détectés, par milliers, ces dernières heures. Ils sont estimés à 20 000, autour de la zone du volcan.

Une chose est donc sûre, selon les autorités scientifiques islandaises : un tunnel magmatique est en train de se former. La probabilité qu’il y ait une éruption est aujourd’hui plus élevée que le scénario où il n’y en aurait pas.

« L’évacuation est avant tout préventive »

agence de protection civile islandaise

L’évacuation a lieu par anticipation. « Il n’y a pas de danger immédiat, l’évacuation est avant tout préventive, l’objectif principal étant d’assurer la sécurité de tous les habitants de Grindavík », a expliqué l’agence de protection civile islandaise. Certains habitants ont d’ailleurs été autorisés à être escortés à leur domicile pour récupérer des affaires de première nécessité.

La précaution est d’autant plus justifiée que l’Islande est une région volcanique très active : 30 sites sont aujourd’hui en activité. Et Fagradalsfjall, qui était inactif depuis 800 ans, est de nouveau entré en activité en 2021. En juillet 2023, il n’y a donc que quelques mois, les trémors ont conduit à une fissure de 900 mètres de longueur, avec une éruption localisée, où de la lave s’est écoulée pendant plusieurs semaines (10 mètres cube par seconde, se réduisant peu à peu jusqu’à la fin, le 5 août).

À noter que les précédentes éruptions de ce volcan n’ont pas provoqué de perturbation du trafic aérien. En revanche, celle de juillet de 2023 a fait une victime, car la zone est très touristique, ce qui justifie d’autant plus la précaution des autorités islandaises.

@numerama

Comment prononcer « Fagradalsfjall », le nom du volcan qui risque d’entrer en éruption ? Une vidéo par le Professeur Dino ! #Fagradalsjall #numerama #volcan #actualité

♬ son original – Numerama – Numerama
Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !