Thomas Pesquet a évoqué une anecdote étonnante sur sa dentition : il n’a jamais eu la moindre carie. Pour devenir astronaute à l’ESA, c’est un détail qui compte plus qu’on l’imagine.

Devenir astronaute à l’ESA ne s’improvise pas. Les campagnes de recrutement d’astronautes de l’Agence spatiale européenne n’ont pas lieu très souvent, les sélections sont longues et rigoureuses, avec des mises à l’épreuve psychologiques et des tests médicaux très poussés. Mais, il y a d’autres exigences à remplir, parfois plus inattendues, comme le lavement intestinal avant le décollage. L’astronaute français Thomas Pesquet, interviewé le matin du mercredi 18 octobre 2023 par Léa Salamé sur France Inter, a rappelé l’une d’elles.

Aller dans l’espace, ok. Mais ne jamais avoir eu de carie !

Pour aller dans l’espace, il vaut mieux avoir une dentition parfaite. Justement, Thomas Pesquet assure n’avoir jamais eu la moindre destruction de l’émail des dents de sa vie. Interrogé par Léa Salamé sur le fait que, pour aller dans l’espace, il ne faut jamais avoir eu de carie, l’astronaute a répondu. « Un plombage plus qu’une carie, je crois… Mais oui, c’est vrai. C’est drôle, parce que ça impressionne toujours plus les gens que tout le reste. Aller dans l’espace, au final, ce n’est pas très impressionnant, mais par contre, ne jamais avoir eu de carie, ça impressionne toujours tout le monde. »

Sourire Colgate. // Source : CNES / Lancelot Frédéric, 2022 (photo recadrée)
Sourire Colgate. // Source : CNES / Lancelot Frédéric, 2022 (photo recadrée)

Avoir eu ne serait-ce qu’une seule carie serait-il donc rédhibitoire pour espérer devenir astronaute ? Pas tout à fait. Plus exactement, il ne faut avoir aucun plombage dans la bouche, tout simplement pour des raisons de santé et de sécurité une fois l’astronaute en mission dans l’espace. Selon le Cnes, sollicité par Numerama sur cette question, ce seraient surtout les anciens plombages gris qui seraient concernés.

@numerama

Si vous vous brossez mal les dents, vous ne pourrez pas devenir astronaute… #NASA #astronaute #espace #numerama

♬ son original – Numerama – Numerama

Dans une autre interview accordée à Monaco-Matin en février, Thomas Pesquet avait déjà détaillé ce sujet. « Il ne faut pas avoir de carie. Dans une cabine pressurisée, si tout d’un coup, on a un trou dans la coque [une dépressurisation], que la pression s’en va, ça peut faire sauter les plombages si on en a. Ce sont surtout les plombages qu’il ne faut pas avoir, plutôt que les caries. Avoir des plombages, c’est éliminatoire. »

Cela peut sembler anecdotique, mais la santé dans l’espace est un sujet crucial. Le corps est soumis à rude épreuve lors d’un séjour dans la Station Spatiale internationale, particulièrement le cerveau des astronautes. Dans la perspective de renvoyer des humains sur la Lune, voire sur Mars, lors de missions longues, ce paramètre ne pourra pas être laissé au hasard.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.