Les pays de l’Union européenne, dont la France, passent à l’heure d’hiver le dernier week-end d’octobre 2022. Le changement d’heure était censé prendre fin en 2021, mais le dossier n’est toujours pas à l’ordre du jour des institutions européennes.

Au terme d’un mois d’octobre particulièrement chaud en France, nous nous apprêtons à passer à l’heure d’hiver. Le prochain changement d’heure est imminent : dans la nuit du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2022, les pays de l’Union européenne reculent d’une heure. À 3 heures du matin, il sera 2 heures. On retire 60 minutes à l’heure qui s’affiche sur son réveil ou sa montre (vous pouvez aussi vérifier que votre smartphone passera bien à l’heure d’hiver).

Depuis 1998, le changement d’heure est harmonisé dans l’Union européenne : tous les pays passent à l’heure d’été le dernier dimanche de mars, et à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre. Néanmoins, la mesure est contestée. Il était même envisagé d’y mettre fin et de laisser aux États la possibilité de choisir de rester à l’heure d’hiver ou l’heure d’été. Toutefois, le dossier n’est plus à l’ordre du jour et la mesure continue donc d’être appliquée.

Le Parlement a voté pour en finir avec le changement d’heure et depuis… plus rien

En 2019, les députés du Parlement européen ont voté : ils se sont montrés majoritairement favorables à la suppression du changement d’heure saisonnier. Il était alors proposé de mettre fin à la mesure en 2021. Le texte devait servir de base à des négociations avec le Conseil de l’UE (le Conseil des ministres de l’union), pour déterminer les règles finales.

Quand va-t-on en finir avec le changement d'heure ? // Source : Canva
Quand va-t-on en finir avec le changement d’heure ? L’Europe ne s’en occupe pas. // Source : Canva

Or, le Conseil n’a toujours pas donné sa position sur le sujet, comme a pu le confirmer l’institution auprès de Numerama. Avec la pandémie de covid, ce dossier a été ajourné. Avec la guerre en Ukraine, on peut également deviner que l’UE a d’autres priorités en 2022. Le système actuel continue donc de s’appliquer.

Les Français veulent clairement rester à l’heure d’été

Les Français ont en tout cas eu l’occasion de s’exprimer sur le sujet en 2019, lors d’une consultation organisée par la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale. Plus de 83 % des personnes interrogées ont indiqué être favorables à la fin du changement d’heure. Quant au choix de conserver l’heure d’été ou l’heure d’hiver, presque 60 % des répondants ont indiqué vouloir toujours rester à l’heure d’été.

À l’origine, le changement d’heure saisonnier avait été instauré dans l’objectif de faire des économies d’énergie, en réduisant la nécessité de l’éclairage en soirée. Désormais, ces économies ne sont plus aussi évidentes : plusieurs analyses ont démontré que les économies d’énergie existent encore, mais que leur portée est limitée. Les évolutions technologiques des dernières années (comme l’ampoule LED, moins consommatrice que les lampes halogènes) ont aussi contribué à la baisse des consommations électriques. Mais, tant que l’Europe n’avance pas sur le dossier, il est impossible d’affirmer que nous vivons actuellement notre dernier changement d’heure.