La Nasa compte sur la fusée Falcon Heavy de SpaceX pour lancer son télescope Nancy-Grace-Roman dans l’espace. Le contrat décroché par l’entreprise privée est impressionnant : il s’élève à 255 millions de dollars.

Le télescope James Webb attire beaucoup l’attention, mais un autre projet d’observatoire spatial occupe aussi la Nasa. L’agence spatiale compte entamer la mission spatiale du Nancy-Grace-Roman, un futur télescope infrarouge, d’ici 2027. Pour qu’il décolle de la surface terrestre, la Nasa fait appel à une entreprise privée : ce sera SpaceX qui lancera la mission, a-t-on appris le 19 juillet 2022.

Le Nancy-Grace-Roman sera envoyé dans l’espace à bord d’une fusée Falcon Heavy. Le lancement devrait avoir lieu depuis le complexe de lancement 39, au Centre spatial Kennedy en Floride. Il est prévu d’organiser le décollage en octobre 2026.

Sans concurrence à SpaceX, les prix gonflent

« Le coût total pour la Nasa permettant de lancer le télescope Roman est d’environ 255 millions de dollars, ce qui comprend le service de lancement et d’autres coûts liés à la mission », souligne la Nasa. Comme le fait remarquer sur Twitter l’auteur de la chaîne YouTube Techniques Spatiales, il s’agit du montant le plus élevé jamais déboursé par la Nasa auprès de SpaceX, afin de réaliser un unique lancement.

nancy grace roman telescope
Le télescope, vue d’artiste. // Source : GSFC/SVS (image recadrée)

À titre de comparaison, SpaceX a décroché l’an dernier un contrat pour lancer en octobre 2024 la mission Europa Clipper, pour un montant d’environ 178 millions de dollars. SpaceX met à disposition sa fusée Falcon Heavy à partir d’un prix de 97 millions de dollars. Comme le fait remarquer SpaceNews, la société n’a probablement eu aucune concurrence sur le lancement du télescope Roman, ce qui expliquerait l’envolée des coûts. Et pour la Nasa, cette mission est cruciale.

Le futur télescope spatial Roman verra bien plus large que Hubble ne le fait déjà. Parmi ses nombreuses activités, il va devoir contribuer à mieux comprendre l’énergie noire, la matière noire, ainsi que les exoplanètes. À l’origine nommé Wide Field Infrared Survey Telescope (WFIRST), il a finalement été renommé en l’honneur de Nancy Grace Roman, la première femme cadre de la Nasa et la « mère de Hubble ».