Selon Bloomberg, Activision ne lancera pas un nouvel épisode de Call of Duty en 2023. La saga phare n’a jamais loupé un rendez-vous annuel depuis… 2005.

Chaque année depuis 2005, les fans de Call of Duty cochent une page dans leur agenda pour ne pas manquer la sortie de chaque nouvel épisode, commercialisé aux alentours du mois de novembre. Ils n’auront sans doute pas à le faire en 2023, à en croire une indiscrétion signée Bloomberg publiée le 22 février. Selon le journaliste réputé et bien informé Jason Schreier, Activision aurait pris la décision de ne pas sortir un nouveau Call of Duty en 2023. Une décision qui n’a rien à voir avec le récent rachat par Microsoft.

La multinationale aurait décidé de repousser le futur Call of Duty initialement prévu en 2023 en raison des ventes décevantes de l’épisode paru en 2021 — Call of Duty: Vanguard. Cette année, il est toujours prévu une suite pour le Call of Duty: Modern Warfare de 2019, développé par Infinity Ward. « Nous avons plusieurs expériences premium et gratuites de Call of Duty pour cette année, l’année prochaine et après », c’est contenté de réagir Activision. 

Call of Duty: Vanguard
Call of Duty: Vanguard. // Source : Capture PS5

Activision a toujours sorti un Call of Duty depuis 2005

Certains pontes d’Activision seraient persuadés que l’annualisation n’est pas nécessairement une bonne chose pour les ventes. Il y a en effet un risque de cannibalisation certain, les épisodes pouvant se faire concurrence entre eux. D’autre part, l’existence de Call of Duty: Warzone, Battle Royale accessible gratuitement, n’arrange rien. Aujourd’hui, les joueuses et les joueurs ont le choix et la moindre micro déception peut se transformer en drame. Battlefield, rival historique, souffre aussi de ce phénomène avec l’épisode 2042.

Le studio qui devait normalement s’affairer au Call of Duty de 2023 devrait en attendant être mobilisé sur d’autres projets. On aurait par exemple droit à une nouvelle expérience free-to-play, en plus de contenus payants pour la suite de Call of Duty: Modern Warfare. On rappelle qu’Activision répond à l’impératif de l’annualisation grâce à trois studios — Infinity Ward, Treyarch, Sledgehammer Games — qui développent un jeu à tour de rôle (avec le soutien d’autres structures). Aujourd’hui, ce modèle ne semble plus correspondre aux attentes.

Call of Duty ne serait pas la première grande saga à stopper ce rythme soutenu. Après les faibles retours obtenus sur Assassin’s Creed Rogue en 2015 (et même Assassin’s Creed Unity en 2014), Ubisoft avait pris la décision de ne pas sortir un nouvel opus en 2016. En 2017 est arrivé Assassin’s Creed Origins, qui a posé des bases solides pour se faire à nouveau aimer du public. Peut-être qu’une même mise en jachère sera pertinente pour Call of Duty.