Winamp est de retour. Une toute nouvelle version du célèbre logiciel multimédia est en train d'être développée. Reste à savoir si le lecteur qui était la star des années 2000 parviendra à revenir dans le cœur des internautes.

Qui se souvient de Winamp ? Au tournant des années 2000, ce logiciel était le plus couru pour écouter de la musique sur son ordinateur. L’époque n’était pas encore aux services de streaming comme Spotify ou Deezer. L’époque n’était d’ailleurs pas tellement à l’écoute de musique dans le respect du droit d’auteur. Pour qui a connu les Napster, KazAa, eMule et BitTorrent, vous voyez bien de quoi il est question.

Figurez-vous que Winamp semble bien décidé à se refaire une place dans votre cœur. Dans un message publié sur Twitter le 19 novembre, la plateforme invite le public à se rendre sur son site web, avec comme fausse interrogation : « as-tu remarqué qu’il se passe quelque chose de cool ? ». En visitant Winamp.com, on constate en effet un tout nouvel habillage, mais surtout la promesse d’un nouveau Winamp.

« Quelque chose de gros est se passe. Nous construisons Winamp pour la prochaine génération. Pas seulement mis à jour, mais totalement remastérisé », lit-on sur le site, qui prend soin de ne pas trop en montrer, pour faire monter le suspense. « Le nouveau Winamp vous connecte à votre musique où que vous soyez. Il vous rapproche des artistes que vous aimez. Il abrite vos podcasts et vos stations de radio préférés. »

Winamp, le logiciel de musique star des années 2000

Au faîte de sa gloire, Winamp a été utilisé par des dizaines de millions de personnes dans le monde. Son succès s’explique en partie par sa personnalisation très poussée — on pouvait par exemple appliquer des habillages (ou skins) pour donner une touche à son lecteur. On pouvait aussi y brancher des extensions et certaines fonctionnalités étaient amusantes : à l’image des effets permettant de visualiser les notes de musique.

Il est difficile en l’état actuel des choses d’anticiper les projets exacts de Winamp avec son nouveau lecteur multimédia. Cette annonce suggère un grand chambardement dans ce qui était prévu jusqu’à présent. Depuis plusieurs années, Winamp planchait sur une nouvelle mise à jour (version 5.8.3660). Son devenir n’est pas clair : sera-t-elle conservée, délaissée ou absorbée par cette « remasterisation » ?

L’évolution de Winamp était depuis plusieurs années à l’arrêt. La dernière version stable du logiciel remonte au 12 décembre 2013 (avec la version 5.666.3516). Depuis sept ans, plus rien, hormis une branche encore expérimentale — la fameuse version 5.8.3660. Celle-ci était disponible au téléchargement depuis le 19 octobre 2018 (qui est toujours disponible au téléchargement, en attendant la suite), mais il ne s’agit pas d’une version aboutie.

Winamp
Une interface familière pour nombre d’entre vous. // Source : Rufus Gefangenen

La communication de Winamp sur les réseaux sociaux est également réduite au strict minimum depuis des années. En dehors du message paru le 19 novembre, les deux derniers messages du compte Twitter remontent au 5 mai 2021 et au 19 octobre 2018. Ensuite, on replonge rapidement dans d’autres publications plus lointaines encore, qui datent de 2015, 2014, 2013 et au-delà.

Si le devenir de Winamp vous intéresse, il est possible de candidater en tant que bêta testeur sur le site — mais sans certitude d’être sélectionné. Le service parait vouloir aussi développer d’importants projets avec les artistes et les labels pour discuter de ses futurs plans et des possibilités de rapprocher leurs œuvres avec le public. Pour l’instant, le propos reste assez général et vague.

Développé par Justin Frankel et Dmitry Boldyrev, via leur entreprise Nullsoft, Winamp est un logiciel né en 1997. Deux ans plus tard, il était racheté par AOL. Il faut dire qu’à l’époque, le programme jouissait déjà d’une renommée considérable — et il n’était qu’en version 2. Winamp a toutefois vu son éclat pâlir tout au long de l’année 2000 avec l’arrivée d’autres solutions concurrentes, mais aussi avec l’émergence de nouvelles façons d’écouter de la musique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo