Resident Evil 4 est désormais disponible sur Oculus Quest 2. En plus de proposer l'aventure en réalité virtuelle, cette nouvelle version a été modifiée pour être moins sexiste.

Resident Evil 4 fait partie des monuments du jeu vidéo. Selon nous, c’est le meilleur épisode de la saga d’horreur imaginée par Capcom. C’est sans aucun doute ce statut d’expérience culte qui a poussé Facebook à se rapprocher de la firme nippone pour développer une version en réalité virtuelle — disponible à compter de ce jeudi 21 octobre sur Oculus Quest. En plus de proposer un nouveau regard sur le jeu mélangeant action et survie, face à des créatures effrayantes, ce portage a fait l’objet de modifications, confirme IGN dans un article publié le 20 octobre.

Plusieurs séquences sexistes du jeu original ont notamment été modifiées voire supprimées. « Oculus Studios, Armature et Capcom ont travaillé de concert pour remasteriser Resident Evil 4 en réalité virtuelle. Cela inclut des environnements plus immersifs et des graphismes avec une meilleure définition. Cette version inclut aussi des changements dans certains dialogues et animations qui adapteront Resident Evil 4 pour une audience plus moderne », confie la multinationale.

« Donnez-moi votre numéro quand je rentre » // Source : Capture YouTube

La version VR de Resident Evil 4 a été nettoyée des séquences sexistes

Dans un dossier publié le 3 octobre, Happy Warrior avait rassemblé plusieurs scènes ou phrases problématiques. Pêle-mêle : des échanges où Leon, le héros, fait des commentaires sur l’apparence physique de son agent de liaison («  Vous savez que vous êtes plutôt mignonne sans vos lunettes »), une portion où un personnage masculin commente l’apparence de la poitrine d’Ashley, la jeune femme que l’on doit sauver («  Je constate que la fille du Président est également bien équipée…  »). Le média IGN précise qu’il ne sera plus non plus possible de faire des actions telles que «  regarder sous la jupe d’Ashley dans certaines portions du jeu (…) les animations correspondantes ont été retirées  ».

Rappelons que ce contenu n’apporte strictement rien à l’aventure en elle-même, en termes de gameplay et de narration (sinon de la gêne). Le jeu de Capcom n’est pas le seul à être rattrapé par la réalité d’aujourd’hui : il y a quelques mois, Electronic Arts a pris la décision de retirer les gros plans sur les fesses dans la saga Mass Effect, à l’occasion d’une remasterisation. De la même manière, Blizzard Entertainment a supprimé deux blagues sexistes de World of Warcraft.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo