Les pubs que vous voyez autour des terrains de foot sont sans doute différentes de celles aperçues par les spectateurs dans les stades. De nombreux diffuseurs modifient le flux pour insérer de la réclame plus adaptée au public. Tout ça sans provoquer de délai sur le direct. Un petit exploit.

La pub sur le terrain des matchs de foot n’est pas la même pour tout le monde. Selon que vous regardiez l’Euro 2020 en Allemagne ou en France, les bandeaux publicitaires qui encadrent le terrain ne vont pas vous vendre la même chose. Un tweet massivement relayé ce 5 juillet 2021 montre 4 flux vidéo d’un même match avec des publicités différentes en fond à chaque fois.

Aucun montage douteux n’entre en jeu ici, un même match diffusé en direct peut afficher des publicités différentes selon le diffuseur. C’est ce qu’on appelle la publicité virtuelle. Mais comment cela marche-t-il exactement ?

« Commercialiser plusieurs fois le même espace »

Cette très courte vidéo qui a explosé sur Twitter montre en fait un match de Premier League et a été mise en ligne sur YouTube par Adi.tv en 2017. Spécialisé dans la construction de panneaux LED, Adi.tv met également à disposition son outil de publicité virtuelle nommé « Digiboard Digital Perimeter » qui permet de « modifier virtuellement le contenu des publicités de bord de stade » afin de « commercialiser plusieurs fois le même espace médiatique. » La solution n’est donc neuve et des outils similaires sont d’ores et déjà employés au Parc des Princes depuis quelques années.

Un même match, plusieurs publicités // Source : Adi.tv

Dans le cas qui nous intéresse, le cadre en haut à gauche est en fait celui qui diffuse le flux « brut » capturé par les caméras du stade. Cela se remarque grâce au balayage visible sur l’écran publicitaire qui est caractéristique de la désynchronisation entre fréquence d’obturation de la caméra et fréquence de rafraichissement de l’écran. Ce défaut n’est pas visible sur les autres flux puisque le bandeau publicitaire est rajouté a posteriori, au-dessus du vrai contenu.

Des changements en direct

Il existe plusieurs manières d’opérer de tels changements à la volée mais la manière la plus simple s’appuie sur de bêtes mathématiques. Comme ce fil Reddit l’explique bien, les caméras qui filment le stade renvoient en permanence leur degré d’inclinaisons et leurs positions dans le stade à une régie. Cette dernière va s’occuper de coller les différentes publicités en surimpression sur le flux brut avant d’envoyer l’image chez vous. L’angle des caméras, leurs emplacements et celui des panneaux publicitaires étant connus grâce à des relevés dans chaque stade, il ne s’agit plus ensuite que de faire des calculs hyper rapides, comme un ordinateur y arrive très bien. Tout cela se fait en moins d’une seconde, pour ne pas casser l’immersion du direct.

Pour faire en sorte que la publicité virtuelle ne s’affiche pas au-dessus des joueurs qui passent devant le panneau publicitaire, il est possible d’expliquer à l’ordinateur que tout ce qui n’est pas à la distance exacte entre la caméra et le panneau pub doit apparaître par-dessus l’incrustation vidéo.

Il est aussi possible de laisser certaines couleurs prédéterminées s’afficher au-dessus de la publicité virtuelle comme la NFL le fait pour les matchs de football américain. Les anglophiles pourront se référer à cette vidéo de Vox Media qui explique toute l’histoire de cette technologie, de ses débuts au hockey à son utilisation pour créer des panneaux publicitaires entièrement virtuels, qui n’ont aucune existence physique concrète.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo