Les premières rumeurs crédibles sur le futur Call of Duty commencent à être partagées. Est évoqué un retour à la Seconde Guerre mondiale.

Comme tous les ans, on va pouvoir se plonger dans un nouveau Call of Duty. En attendant plus de détails de la part d’Activision, les premières rumeurs commencent à être partagées. Le site spécialiste Modern Warzone a lancé les hostilités dans un article publié le 22 mars. Certaines indiscrétions ont été corroborées par Eurogamer, le 26 mars. Visiblement, le futur Call of Duty se déroulera pendant la Seconde Guerre mondiale, à l’instar de Call of Duty : WWII — sorti en 2017.

Ce nouveau Call of Duty serait développé par Sledgehammer Games, studio à qui on devait déjà Call of Duty : WWII. Le lancement serait bien évidemment attendu pour la fin d’année, comme le veut la tradition.

Call of Duty : WWII // Source : Activision

Le futur Call of Duty pendant la Seconde guerre mondiale ?

Le Call of Duty de 2021 porterait le nom Call of Duty WW2 : Vanguard, précise Eurogamer, même si Modern Warzone estime qu’il s’agirait d’un nom provisoire. Les deux médias ne sont pas d’accord non plus sur l’univers. Modern Warzone estime que le jeu de tir pourrait se dérouler dans une époque alternative où 1945 ne signerait pas la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’autre possibilité pointerait vers la Guerre de Corée, qui a débuté en 1950.

Eurogamer, de son côté, indique que Call of Duty WW2 : Vanguard conserverait bel et bien un contexte historique. Connaissant les habitudes d’Activision et le passif de Sledgehammer Games, on penche plus volontiers pour les informations d’Eurogamer. On rappelle que le précédent opus prenait la guerre froide pour contexte.

Ce Call of Duty WW2 : Vanguard devrait bien évidemment intégrer Warzone, le Battle Royale rattaché à la saga. Il reste néanmoins à définir comment. Call of Duty : Warzone reste en tout cas la priorité d’Activision. Dans son dernier bilan financier, à l’occasion duquel il a confirmé le lancement d’un nouvel épisode payant, l’éditeur a indiqué : «  Dans nos prévisions prudentes, nous pensons que les ventes de Call of Duty vont fléchir d’année en année.  » 

 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo