Alors que le calendrier des annonces est chamboulé par le coronavirus, les premières rumeurs crédibles sur le futur Call of Duty émergent. Il s'appellerait Call of Duty: Black Ops Cold War et amorcerait un énième retour aux sources.

Il y a quelques semaines, Activision a lancé Call of Duty : Warzone, un Battle Royale ne manquant pas d’arguments pour se frotter à Fortnite. S’il est pensé pour constituer un pilier important dans la stratégie de l’éditeur, cela ne veut pas dire qu’il remplacera l’épisode annuel de Colof. Et après être retourné aux sources avec Call of Duty : Modern Warfare, la saga pourrait… de nouveau retourner aux sources.

Dans un tweet publié le 19 mai, le leaker Okami a dévoilé ce qui pourrait être le titre du futur COD, à savoir Call of Duty : Black Ops Cold War. Cette fuite est corroborée par Eurogamer, média qui a pu croiser l’info avec ses souces, puis par Video Games Chronicle. En parallèle, sur Warzone, Activision a mis en place ce qui ressemble à un teasing conduisant à l’officialisation.

Retour à la guerre froide pour Call of Duty

Treyarch, qui succèderait à Infinity Ward dans la rotation des studios en charge du développement, reviendrait donc à ses premiers amours puisque le tout premier Call of Duty : Black Ops prenait déjà place pendant la guerre froide. Ce choix ne serait pas si étonnant après le reboot réussi opéré par Infinity Ward avec Call of Duty : Modern Warfare. Ces dernières années, les joueurs avaient fini par se lasser de l’orientation trop futuriste de la licence.

Il n’est pas étonnant non plus de voir Activision se servir de Call of Duty : Warzone — qui a attiré 60 millions de joueurs — pour communiquer sur l’avenir de sa marque phare. Depuis plusieurs heures, les fans s’amusent à ouvrir des bunkers peuplant l’unique carte du Battle Royale — bunkers qui étaient fermés depuis le lancement en mars dernier. S’ils renferment du butin très précieux, le Bunker numéro 11 — difficile à ouvrir — a des choses en plus à proposer, notamment des indices qui rappellent la guerre froide et les menaces nucléaires. Tout porte à croire qu’une partie de la campagne de révélation passera par Warzone, qui devrait se mettre à jour pour accompagner le lancement du futur Call of Duty.

Le teasing du prétendu Call of Duty : Black Ops Cold War par l’intermédiaire de Call of Duty : Warzone rappellerait finalement ce que fait Epic Games quand il prépare des grosses mises à jour de Fortnite. Cette communication intelligente permet d’impliquer la communauté, avec des échanges nombreux sur les plateformes sociales (Twitter, Reddit…).

Partager sur les réseaux sociaux