Cyberpunk 2077 s'est déjà vendu à 13 millions d'unités. Un énorme succès.

Le 22 décembre 2020, CD Projekt a publié un très court communiqué sur les estimations de vente de Cyberpunk 2077. Et le chiffre évoqué est énorme : au 20 décembre, soit en seulement 10 jours après sa sortie officielle (mais avec de nombreuses précommandes), il s’est écoulé 13 millions de copies du jeu, toutes plateformes confondues.

De plus CD Projekt coupe court à toute discussion sur les potentiels retours qui pourraient gréver ce chiffre : il inclut tous les mails à l’entreprise qui demandent un remboursement du jeu et toutes les demandes en cours qui sont passés par le programme de retour dédié. CD Projekt a dû en arriver à ces extrémités pour endiguer une vague de critiques fort légitime au sujet des versions PS4 et Xbox One du jeu, qui, en plus de partager des bugs avec les autres versions du jeu, sont peu représentatives des promesses du studio autour de son hit.

Cyberpunk 2077 est un succès commercial

À titre de comparaison, au 30 juin 2020, le dernier Animal Crossing sur Switch, énorme succès populaire, avait comptabilisé 22 millions de ventes depuis sa sortie en mars 2020. Cyberpunk 2077 a fait la moitié de cela en moins d’un mois. The Witcher 3, précédent jeu du studio sorti en 2015, a récemment atteint les 28 millions de copies vendues toutes plateformes confondues. Le nouveau venu en est donc à un peu moins de la moitié, ce qui augure d’une belle performance sur le temps long — notamment si CD Projekt parvient à sortir des patchs correctifs qui rendront le jeu meilleur. Il pourrait ainsi, commercialement, bénéficier d’une deuxième sortie symbolique que certains joueurs doivent attendre.

Ce communiqué rassurant pour CD Projekt vient à point nommé dans une période trouble pour l’éditeur. Celui qui avait justifié les périodes de crunch de ses employés par amour pour le jeu vidéo a montré avec cette sortie précipitée du titre que même ces heures supplémentaires institutionnalisées ne pouvaient pas faire de miracles. Mais ce qui est le plus dérangeant pour CD Projekt Red, ce sont peut-être les versions PS4 et Xbox One, limitées par la puissance des vieilles consoles et qui paraissent bien loin des promesses faites aux joueuses et aux joueurs — Sony et Microsoft ont d’ailleurs pris des mesures historiques pour rembourser ou contrôler la vente du jeu sur ces plateformes.

Une série d’événements qui a fait plonger le cours en bourse de CD Projekt — les actionnaires attendaient en effet une sortie miraculeuse.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo