Le chanteur Rick Astley a aujourd'hui 54 ans. Il a délaissé son costard d'une autre époque pour sortir plusieurs reprises de chansons pas piquées des hannetons sur sa légendaire chaîne YouTube.

Peut-être qu’à la lecture du titre de l’article, vous avez hésité à cliquer sur le lien de cet article. Ou peut-être que vous avez innocemment cliqué dessus, parce que vous avez mis de côté des années de liens piégés, ou tout simplement, car vous n’avez jamais subi un « rickroll ».

Cette blague légendaire est un des piliers de la culture Internet. Un des mèmes les plus vieux, les plus durables, et sûrement le plus connu de l’histoire de YouTube. Il consiste tout simplement à envoyer un lien vers le clip de Never Gonna Give You Up, un tube de 1987, alors que vous prétendez renvoyer vers un autre coin du web. Par exemple, regardez cette vidéo d’un ours qui se bat avec un gorille ! Oui, c’est une blague enfantine (et très drôle, lorsqu’on parvient à piéger son interlocuteur).

Si vous avez déjà été rickrollé, vous reconnaîtrez cette scène. // Source : Official Rick Astley / YouTube

Votre victime sera accueillie par le chanteur Rick Astley, 21 ans à l’époque, en train de se trémousser devant son micro, dans le plus pur style des années 80. Conséquence du mème, la vidéo cumule près de 750 millions de vues sur YouTube. Mais pendant près d’une dizaine d’années, l’artiste n’a pas capitalisé sur l’étrange popularité de sa chaîne. Il s’en servait simplement pour faire le relais pour ses clips officiels.

Rick Astley endosse enfin sa cape de figure de YouTube

Ces dernières années, le chanteur de 54 ans a apprivoisé son image de figure d’Internet : par exemple, en 2016, il s’est servi de Reddit pour faire la promotion de son album 50, le premier depuis 1993. À la faveur des annulations de concerts liés à la pandémie, Rick Astley a alimenté sa chaîne vidéo de reprises acoustiques, comme celle de Everlong des Foo Fighters (avec qui il a par ailleurs fait un concert).

Sans prise de tête, le chanteur, dont la voix a mûri depuis Never Gonna Give You Up, se contente d’une guitare, et d’une prise de vue à la webcam depuis son bureau. Un côté semi-amateur, semi-professionnel qui rappelle le YouTube de la fin des années 2000. Le (désormais) vidéaste publie encore peu, mais ses vidéos valent le détour, avec des reprises pour le moins inattendues.

En devenant un Youtuber — certes, du dimanche — Rick Astley a en quelques sortes bouclé la boucle. Un peu comme en juillet, lorsqu’un utilisateur de Reddit est parvenu à le rickroller. Un véritable événement pour le réseau social, parfaitement raconté par Le Monde (promis, c’est vraiment un lien vers Le Monde).

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo