Electronic Arts a décidé de confier les rênes de sa franchise star Need for Speed à Criterion. Une excellente nouvelle au regard de la piètre qualité des récents épisodes.

Chez EA, les grands chantiers s’annoncent. Alors qu’Anthem va avoir droit à une seconde chance, Need for Speed va changer de studio. Dans les colonnes de Games Industry, on découvre que la franchise de jeux de course sera désormais pilotée par Criterion, qui a déjà donné naissance à deux épisodes par le passé (Need for Speed : Hot Pursuit et Need for Speed : Most Wanted). En charge du développement depuis 2013, Ghost Games servira de soutien aux autres studios d’Electronic Arts.

« Avec sa grande histoire et son immense passion pour les jeux de voiture, l’équipe de Criterion va faire entrer Need for Speed dans la nouvelle génération », confie Electronic Arts. Le développeur a bâti sa réputation grâce aux très appréciés Burnout. Jusqu’à aujourd’hui, il aidait sur certains projets de DICE, comme Star Wars Battlefront II et Battlefield V

Need for Speed Heat // Source : Electronic Arts

Criterion va-t-il nous offrir un bon Need for Speed ?

Au regard de la qualité douteuse des derniers opus, les fans de Need for Speed peuvent accueillir ce changement d’un bon œil. Si on s’intéresse à la moyenne Metacritic des derniers épisodes, on se rend compte que ceux conçus par Criterion ont reçu les meilleurs scores (86 pour Hot Pursuit, 78 pour Most Wanted). À contrario, les titres de Ghost Games ont fait plonger le pedigree de la licence (62 avec l’épisode Payback, par exemple).

Moyenne Metacritic des jeux Need for Speed développés par Ghost Games et Criterion (version PC) :

StudioMoyenne
Need for Speed Heat (2019)Ghost Games72
Need for Speed Payback (2017)62
Need for Speed (2015)68
Need for Speed : Rivals (2013)Ghost Games/Criterion80
Need for Speed : Most Wanted (2012)Criterion78
Need for Speed : Hot Pursuit (2010)86

Ce tableau montre que Criterion s’en est toujours mieux sorti que Ghost Games. Et c’est sans doute ce qui a motivé Electronic Arts à passer le flambeau alors qu’il ne faudra pas louper le virage de la future génération de consoles (PlayStation 5 et Xbox Series X). Ces transitions sont parfois compliquées pour les franchises établies depuis des années.

Dans son communiqué, l’éditeur américain souligne également l’absence de talents à Göteborg (Suède) pour faire franchir un cap à Ghost Games. À ses yeux, il sera plus facile d’établir une vraie force à Guildford (Angleterre), où se trouve Criterion. «  Ghost Games a proposé de grandes expériences Need for Speed aux joueurs », souligne EA, qui espère pouvoir sauver un maximum d’emplois dans cette restructuration (30 postes sont menacés). 

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo