Le prototype de la console Nintendo Play Station, qui aurait acté l'association entre Sony et Nintendo (impensable aujourd'hui) est en vente. Les enchères vont atteindre des sommets.

Il fut un temps où il était question d’une alliance entre Sony et Nintendo en vue d’offrir un lecteur de CD-ROM à la Super Nintendo. Le partenariat n’a pas abouti et, de cette expérience, Sony en a tiré la toute première PlayStation. Il existe néanmoins des vestiges de ce rapprochement qui aurait pu tout changer. Ou tout au moins un vestige : le prototype Nintendo Play Station, mis aux enchères comme prévu par un heureux propriétaire qui va devenir riche, très riche.

Accessible via le portail Heritage Auctions, cette Nintendo Play Station, présumée seule rescapée des quelques versions assemblées, partira pour au moins 360 000 dollars (la plus haute enchère à l’heure où nous écrivons ces lignes). Mais le prix devrait encore grimper puisque la vente se terminera dans 21 jours. Compte tenu de la rareté, du caractère supposément unique et de la symbolique de l’objet, les collectionneurs fortunés vont se l’arracher.

Nintendo Play Station // Source : Heritage Auctions

La console Nintendo Play Station va se vendre très, très cher

Heritage Auctions assure que la console est fonctionnelle. « Nous avons pu jouer quelques parties de Mortal Kombat en utilisant une cartouche Super Nintendo », précise le site dans la description. En revanche, le lecteur de CD-ROM n’est pas capable de lire des jeux PlayStation, simplement des disques de musique. «  Même si le lecteur de CD-ROM ne marchait pas quand le prototype a été trouvé en 2009, il a été réparé depuis par Benjamin Heckendorn, un YouTuber spécialisé dans les vidéos de réparation », ajoute la plateforme. À noter qu’il est possible de jouer — via une cartouche, donc — tout en écoutant de la musique. 

Cet exemplaire de la Nintendo Play Station ressemble tout à la fois à une Super Nintendo et à une PlayStation. Cette console jamais commercialisée comporte néanmoins quelques éléments encore mystérieux, dans le sillage d’un port ‘NEXT’ situé à l’arrière. Sur le capot, on remarquera la présence d’un petit écran dédié à la lecture de musique, avec des touches que l’on pourrait trouver sur un baladeur (lecture, pause, stop, morceau suivant, morceau précédent).

Nintendo Play Station // Source : Heritage Auctions

Cette Nintendo Play Station aurait un temps appartenu à Ólafur Jóhann Ólafsson, ex-CEO de Sony Computer Entertainment (devenu Sony Interactive Entertainment). Elle se serait trouvée dans un lot mis aux enchères après la faillite de Advanta Corporation, entreprise par laquelle est passé Ólafur Jóhann Ólafsson (il l’aurait oubliée lors de son départ vers Time Warner). Obtenue pour une bouchée de pain (à peine 75 dollars), elle est bien partie pour remplir le compte en banque d’un individu décidément très chanceux.

Partager sur les réseaux sociaux