C'est avec une vidéo plus longue que la plupart des films que Disney a décidé de présenter l'intégralité du catalogue Disney+ qui sera disponible à partir du 12 novembre.

C’est dans un peu moins d’un mois que Disney+ ouvrira officiellement ses portes. La future plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) du géant du divertissement entend frapper vite et fort pour s’imposer parmi les leaders du marché. Pour cela, ce sont des centaines d’œuvres qui seront proposées dès le jour J, issues des catalogues de Disney, Pixar, Marvel et Lucasfilm.

Mi-octobre, Disney a d’ailleurs dévoilé le programme qui sera proposé d’emblée à sa clientèle américaine (Disney+ sera disponible dès le 12 novembre aux USA, mais aussi au Canada, en Nouvelle-Zélande et… aux Pays-Bas. Pour le reste de l’Europe, il faudra attendre le premier semestre 2020), dans une série de tweets. Trois heures auront été nécessaires à Disney pour tout publier.

Disney+ rassemblera quelques-uns des catalogues les plus recherchés par les internautes. // Source : Disney Plus

Une vidéo aussi longue qu’un film

Et c’est aussi à peu près cette durée qu’il vous faudra pour venir à bout du « trailer » dédié au catalogue de Disney+. En effet, en parallèle de ses tweets, la plateforme a aussi mis en ligne une très longue vidéo présentant chacun des contenus qui sera en ligne le jour de l’ouverture. Notez bien qu’il s’agit du catalogue nord-américain, essentiellement : celui qui sera proposé pour la France sera sensiblement différent.

Une vidéo riche, donc, mais en réalité difficilement exploitable : la chaîne n’a pas pris la peine de proposer un horodatage qui permettrait d’accéder à un contenu en particulier dans la vidéo (chaque œuvre bénéficie d’une présentation d’une quinzaine à une vingtaine de secondes environ). Par contre, la présentation en vidéo du catalogue suit l’ordre des tweets. Faute de mieux, on s’en contentera !

Disney+ proposera quatre grands types de contenus : des films, des dessins animés, des séries télévisées et des documentaires. La notoriété des œuvres présentées sera aussi très variable. À côté des ténors que sont  Le Roi Lion, La Petite Sirène ou Aladdin figureront des titres bien plus confidentiels comme Le Crapaud et le Maître d’école, Perri ou bien Darby O’Gill et les Farfadets.

Partager sur les réseaux sociaux