Mario Kart Tour est un jeu solo. Vous enchaînez les victoires contre des bots.

« Comment ça le Jésus que j’ai battu n’existe pas ?  » À la rédaction de Numerama, c’est la stupéfaction. Joueuses et joueurs qui avaient lancé Mario Kart Tour dans nos bureaux avaient pourtant des doutes depuis le 25 septembre, la date de sortie du jeu : pourquoi gagne-t-on alors même qu’on peut passer 40 secondes à regarder le jeu jouer seul ? Quelle est la probabilité de réunir les joueuses et joueurs ayant réussi à récupérer les pseudos Pascal, Jesse, Pedro, Joseph et Nico en deux parties ? Pourquoi les pseudos les plus réalistes, comme ce Raul93140r, semblent naître d’un scrapping astucieux d’adresses postales (il y a une rue Raoul à Bondy) ? Pourquoi fait-on toujours Top 1 alors que notre niveau n’est pas bon ? Très vite, une théorie a émergé : tout ne serait que mensonge et il n’y aurait que des bots sur le circuit.

Il n’y a pas d’humains

Nous avons immédiatement contacté Nintendo pour en avoir le cœur net. Sans réponse précise sur le sujet strict des bots, l’équipe française du géant japonais nous a tout de même rappelé une chose : le mode multijoueurs a été annoncé pour « plus tard ». Et si la plupart des joueuses et joueurs, nous inclus, avaient compris qu’il s’agissait d’un mode pour jouer contre ses amis, il faut se rendre à l’évidence : il n’y a pas de multijoueurs du tout dans Mario Kart Tour à l’heure actuelle. Vos victoires enchaînées le sont contre des bots et non contre des humains.

Un autre indice vient confirmer cela. Pour le trouver, il faut aller lire la FAQ du jeu et se rendre à la rubrique « Classements », qui est la seule faisant allusion à du multijoueurs. Et là, le langage est alambiqué, mais le sens est clair : le multijoueurs dans Mario Kart Tour est à prendre au sens d’un tableau dans lequel vous comparez vos meilleurs scores sur une course à d’autres joueuses et joueurs du même niveau. Si vous finissez dans les premiers, vous montez d’un niveau et affrontez d’autres personnes… sans jamais les voir sur le circuit, simplement en comparant vos meilleurs scores.

Joseph, Pedro, Skip, Enipla (le mot Alpine inversé) et les autres ne sont donc clairement pas des joueurs et des joueuses du monde entier au niveau moins bon que le vôtre. D’ailleurs, si vous mettez le jeu en pause pour une raison ou pour une autre… ils s’arrêtent. Aucune chance que des concurrents humains vous « attendent » pour reprendre la course !

Pour l’instant, c’est sûr, Mario Kart Tour est un jeu solo — même si vous prenez le très onéreux (et peu utile) pass à 5,49 euros par mois

Bientôt le multijoueurs

Le mode multi arrivera « bientôt  » d’après Nintendo, mais encore une fois, il n’est pas possible de connaître sa nature. Sera-t-il similaire à celui que l’on connaît sur Switch, où les concurrents se rassemblent dans une salle avant d’être lancés en temps réel sur des circuits ? Est-ce qu’il s’agira d’un mode asynchrone où les « fantômes » des vrais joueurs jouent contre vous ? Ou n’est-ce que la mécanique de classements déjà annoncée ?

Réponse dans les semaines qui viennent.

Partager sur les réseaux sociaux