Facebook aurait signé un deal avec Ubisoft pour lancer des jeux en VR sur Oculus. Dont un épisode pour Splinter Cell, et un pour Assassin's Creed.

La franchise d’infiltration Splinter Cell fera-t-elle un jour son retour ? L’agent Sam Fisher est à la retraite depuis 2013 mais il pourrait bien reprendre du service, au grand bonheur de nombreux fans qui souhaitent intensément le revoir. À en croire les informations de The Information publiées le 10 juillet 2019, Facebook aurait signé un deal pour adapter certaines licences de Ubisoft en réalité virtuelle. Splinter Cell en ferait partie, tout comme Assassin’s Creed.

Le média ne donne aucun détail sur le type d’expériences auxquelles on aurait droit. On se demande par exemple quelle forme pourrait prendre l’infiltration avec la technologie. Interrogé par Numerama, Ubisoft n’a partagé aucun commentaire sur cette rumeur.

Tom Clancy’s Splinter Cell Blacklist // Source : Ubisoft

Des grosses exclusivités pour Oculus ?

Cette possible arrivée de gros titres sur la plateforme Oculus s’intégrerait dans la volonté de Facebook d’ajouter des exclusivités à son catalogue. En plus de ce partenariat important avec Ubisoft, l’acquisition de petits studios est évoquée. Cette stratégie est logique : pour se différencier des autres et encourager les joueurs à aller chez soi, il faut des titres que l’on ne trouve pas ailleurs. Surtout sur un marché où certains acteurs ont déjà de la légitimité en la matière (Valve et son casque Index, Sony et son PlayStation VR).

Avec Splinter Cell et Assassin’s Creed, Facebook proposerait à celles et ceux intéressés par la réalité virtuelle des expériences liées à des marques connues de beaucoup. Par le passé, Ubisoft et Facebook se sont déjà amourachés pour lancer Eagle Flight d’abord sur l’Oculus Rift. L’éditeur français a également proposé Star Trek : Bridge Crew aux propriétaires du casque. En bref, une nouvelle collaboration entre les deux multinationales est tout à fait envisageable. Il reste maintenant à définir précisément ses contours.

Partager sur les réseaux sociaux