Google a livré les derniers détails sur Stadia, dont le lancement est attendu pour novembre dans plusieurs pays, dont la France.

Google a voulu frapper fort à quelques jours de l’ouverture des portes de l’E3. Sans besoin de se rendre au salon californien, la firme de Mountain View a décidé d’occuper une bonne partie de l’espace médiatique en diffusant un Stadia Connect. Pour cette première édition d’un format inspiré des Nintendo Direct, Google a livré les détails sur le lancement de son service de jeux vidéo en streaming : ce sera donc pour novembre dans quatorze pays –dont la France.

Google commercialisera un pack ‘Fondateur‘ à 129 euros rassemblant une manette Stadia Controller (en édition limitée), un Chomecast Ultra, Destiny 2, la possibilité de choisir son nom dans les premiers et trois mois d’abonnement. Dans un premier temps, il sera possible d’accéder à la plateforme via le dongle à brancher sur un téléviseur. Les téléphones Pixel 3 et Pixel 3a, grâce à une application, et les appareils ayant accès à Chrome seront également compatibles au lancement — hors smartphones.

Baldur’s Gate III

Deux formules, dont une gratuite

Google a décidé d’opter pour deux formules : une payante Stadia Pro à 9,99 euros par mois, qui permettra de jouer en 4K HDR à 60 fps, et une gratuite, limitée à du 1080p. L’option premium donnera accès à une bibliothèque de quelques jeux gratuits, ce qui veut dire qu’il faudra acheter les autres (comme une console classique). Un choix très étonnant mais qui ne manquera pas de plaire aux éditeurs. À noter que la version gratuite de Stadia ne sera lancée qu’en 2020, à une date inconnue.

Comme Netflix, la qualité d’affichage s’adaptera à la connexion internet. Google préconise au minium du 10 Mbps en aval et du 1 Mbps en amont. Avec ces performances, vous n’aurez que du 720p. Avec du 20 Mbps, vous monterez à 1080p. Pour la 4K en HDR (et du son multicanal), il faudra disposer d’un débit descendant à 35 Mbps.

Du côté du catalogue, Google pourra compter sur des productions d’Ubisoft (dont Ghost Recon BreakpointAssassin’s Creed Odyssey et The Division 2), l’intrigant Gylt (par Tequila Works), le jeu de déménagement Get Packed, Destiny 2, le reboot de Doom (édité par Bethesda), Mortal Kombat 11 — ET BALDUR’S GATE III (développé par Larian Studios).

Partager sur les réseaux sociaux